LES ANNONCES DU MOMENTINTRIGUE AFRICA OYETOMBOLA

Partagez | 
 

 (zusty) in the night she's dancing to relieve the pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 190 messages, depuis le : 04/04/2016
© AVATAR : phoebe tonkin (tearsflight) sign (blasphemy)
PSEUDO : lexa

Âge : vingt cinq ans
Adresse : #30 duke st (ropewalks)

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist:
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
0/0  (0/0)

MessageSujet: (zusty) in the night she's dancing to relieve the pain   Mar 12 Avr - 20:39


ZUSTY

« vous pensez encore aujourd'hui que c'est de votre faute, Anastasia ? » les mots de la psy tournent en boucle dans ta tête. Tu la vois de moins en moins, mais c'est à chaque fois la même chose. Elle te pose toujours les mêmes questions, et ça te mets en rogne. Parce que depuis le temps, elle connaît les réponses. Et elle t'oblige à répéter les mêmes réponses, à chaque fois. Et ça, ça t'agace profondément. De même que de repenser à cet accident datant d'il y a dix ans. Tu préfères le laisser dans un coin de ton esprit, tu te portes beaucoup mieux comme ça d'ailleurs. Pourquoi remuer le passé ? Tu te concentres sur l'avenir. Tu fourres ces souvenirs douloureux au plus profond de toi, et c'est seulement la nuit qu'ils ressurgissent. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle t'a une nouvelle fois prescrit des somnifères. Ils sont devenus en quelques années une véritable drogue dont tu ne peux te passer. Sans ça, impossible d'avoir un sommeil digne de ce nom. Et puis, surtout, elle t'appelle Anastasia. Personne ne t'appelle comme ça, parce que tu ne le supportes pas.

Tu sors du cabinet, claquant la porte. A chaque fois que tu sors de chez elle, tu es de mauvaise humeur, tu t'y es fait depuis le temps. Mais là, t'a juste besoin de boire un verre pour décompresser. Tu marches à pas vifs afin de te rendre dans le bar le plus proche. T'aimes bien y traîner dans les bars, de temps à autre. Ça change de l'ambiance du club dans lequel tu travailles. T'es pas non plus une habituée, t'y va une fois de temps en temps. Et cette fois est arrivée.
Tu ne sais pas vraiment à combien de temps tu te situes d'un de ces bars, mais peu importe. Tu rumines ton mécontentement, ne prêtant pas réellement attention aux personnes qui t'entourent. Ce n'est surtout pas le moment de te parler. T'es pas de ces personnes désagréables, bien au contraire. Mais seulement lorsque tu es de bonne humeur, ce qui est loin d'être le cas à l'évidence. Tes pas te mènent dans une petite rue, tu te souviens y avoir déjà vu un bar, pas trop fréquenté. Un endroit où tu pourrais ruminer tranquille en soit. Tu avances et percutes un corps dans la foule, plutôt violemment. Tu vacilles avant de te stabiliser. Tu te baisses rapidement pour récupérer ton sac, tombé sur le sol durant le contact. « Pardon, pardon. » Tu te passes la main dans les cheveux en te relevant. Malgré ta mauvaise humeur, tu sais parfaitement que c'est ta faute. Tu ne regardais pas où tu allais et ça aurait pu t'arriver trente fois avant d'arriver ici.

_________________

DON'T GET TOO CLOSE. IT'S DARK INSIDE.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t419-it-s-where-my-demons-hid
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 141 messages, depuis le : 08/04/2016
© AVATAR : Vinnie Woolston by PATHOS
DC : Aucun
PSEUDO : MONKEY CONTROL

Âge : toujours pas l'âge pour être père
Adresse : #42 St James St, Baltic Triangle

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist:
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: (zusty) in the night she's dancing to relieve the pain   Ven 22 Avr - 18:24

Les grandes inconnues
« Je passe chercher Mila dans une quinzaine de minutes », tu tapotes nerveusement sur le clavier de ton téléphone. Un dernier mot, un point, est t’envoie le message que ta baby-sitter du jour recevra bientôt. Tu sais même pas pourquoi tu prends la peine de lui envoyer un message, elle se doute bien que tu vas venir la chercher, que tu viendras la récupérer, la belle enfant endormie et que tu l’emmèneras finir sa nuit chez toi. Elle se doute bien que tu l’abandonneras pas, la gosse, que tu la laisseras pas là chez elle. Quoique. C’est une idée qui t’a déjà traversé l’esprit. Elle serait certainement plus heureuse, mieux éduquer et en meilleure santé si tu la laissais vivre chez elle. Elle ferait surement une meilleure mère que Joan, ou que toi. Y'as par photo. Et pourtant tu viens la chercher quand même, tous les soirs, tu peux pas l’abandonner là. Non tu peux pas. Tu t’en voudrais certainement et puis… Et puis tu peux pas faire ça à Joan. Parce qu’elle est venue te l’apporter à toi cette gosse, à toi et pas un autre. Elle te fait confiance. À toi. C’est étonnant mais c’est vrai, c’est la réalité. Et tu peux pas faire ça, tu peux pas la décevoir Joan. Tu l’as déjà tellement fait… Alors tu sais pas pourquoi tu lui envoies ce message, mais tu le fais quand même, parce que c’est ce que veut la logique. T’enfile ta veste en cuir, éteint les dernières lumières du salon, et baisse le rideau dans un vacarme assourdissant. C’est l’heure. La journée est finis. La première journée. Celle où tu es Rusty, simplement Rusty. Rusty le tatoueur du quartier, celui qui dessine de belles choses, celui qui gratte un peu la peau de ses victimes pour les rendre plus belles. Simplement Rusty. Et voila que tu quittes ta vie, ta petite vie tranquille, ta petite vie idéale pour devenir quelqu’un d’autre. Un autre Rusty. Un Rusty qui ne te ressemble pourtant pas. Un Rusty qui va aller chercher sa fille, pour la border, s’occuper de la maison, penser à faire une liste de courses, laver le linge, ranger ses jouets. Un Rusty d’intérieur. Et toi t’est pas celui-là. Toi t’es pas un gars d’intérieur, t’es pas une bête qu’on peut dompter si facilement, enfermer dans une cage. T’es une bête sauvage, Rusty.

Tu remontes la rue, celle qui se vide peu à peu de ses badauds, des gens qui se pressent pour rentrer chez eux, où s’engouffrer dans le premier restau qui passe. Tu les observes un peu, ces gens qui n’ont pas le temps, qui n’ont plus le temps, qui court presque après leur vie. Ça te dépasse un peu, tu comprends pas, tu n'as jamais été l’un d’eux. Tu fouilles tes poches, ta veste, a la recherche de ton paquet de clopes. Et c’est le choc. Frontale, brutale. Un corps qui en rencontre un autre. Tu relève la tête, observe la brune qui ramasse son sac, s’excuse piteusement. «Pardon, pardon. », elle se relève, une main dans ses cheveux, tu l’observes. Tu la connais cette fille, vaguement, de vue, d’une soirée pas si lointaine que ça. Oh oui tu la connais, et tu l’as cherché pendant des jours, espérant la revoir, la recroiser, prendre son numéro et terminer cette soirée si bien entamée. Tu l’observes, souriant, heureux de ce fabuleux hasard. « Hé… Ça va ? Tu me reconnais ? », elle ne semble pas faire le rapprochement et tu crains un instant de confondre ce joli minois. Mais non. Non t’en est sure, c’est bien elle, tu’n'aurais pas pu oublier cette paire de lèvres, ce regard si facilement. « Mon Dieu me dit pas que tu étais trop bourré pour te rappeler de moi… », tu l’imagines la scène, elle qui ne te reconnaît pas et toi, le regard plein d’espoir d’avoir retrouvé ta belle inconnue.
(c) AMIANTE

_________________

NOYER DANS LES EXCES

Hédoniste authentique, j'suis foutu d'avance, l'amour dure trois ans pour les égoïstes romantiques. J'ai eu du mal à m'relever à force de trop faire le tombeur, tes amis protègent ton dos mais personne protège ton cœur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 190 messages, depuis le : 04/04/2016
© AVATAR : phoebe tonkin (tearsflight) sign (blasphemy)
PSEUDO : lexa

Âge : vingt cinq ans
Adresse : #30 duke st (ropewalks)

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist:
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: (zusty) in the night she's dancing to relieve the pain   Dim 24 Avr - 14:42

T'étais trop perdue dans tes pensées, tu l'es constamment. Ça devrait plus t'étonner aujourd'hui. C'est pas la première fois que ce genre d'incidents t'arrive, et sûrement pas la dernière non plus. Tu le fixes longuement, perdue dans des pensées diffuses liées à la planification du meurtre de ta psy. Ses paroles te semblent lointaines. Puis tu fais le rapprochement. Tu te souviens de lui, c'est certain. Cette fameuse soirée que vous avez passé tous les deux au milieu de tous ces gens. Une rencontre comme on en fait rarement dans sa vie. Rencontre faite en partie grâce à l'influence de l'alcool. Mais tu n'aurais certainement pas pu l'oublier, lui et ses cheveux décoiffés dans lesquels tu rêvais de passer tes doigts. Même en ayant bu, t'aurais vraiment pas pu l'oublier. « ça va et toi ? Encore désolée. » tu lui adresses un grand sourire. T'es plus si désolée que ça. Après tout, ce contact inopiné t'as permis de le retrouver. Tu pensais pas que ça arriverait, ce qui aurait été très regrettable.

C'est vrai que tu avais beaucoup bu, mais pas au point de l'avoir oublié, c'est certain. T'étais pas dans ton état normal, t'étais un peu trop joyeuse, mais pas au point d'avoir un black out total. Et puis t'as rarement des blacks out, tu déteste vraiment ça. Tu émets un léger rire. T'aurais pu le faire poireauter, lui dire que non, tu ne te souvenais plus de lui, qu'il faisait sans doute erreur. Mais t'es pas d'humeur à jouer à ce jeu là. Pas aujourd'hui. « Oh non, rassures toi. Il y a des visages qu'on n'oublie pas. » tes lèvres laissent transparaître un sourire taquin. Tu repasses une main dans tes cheveux pour les remettre en place et lui demande: « t'avais un truc de prévu là, tout de suite ? Ou ça te dit qu'on aille boire un verre ? » il va certainement te prendre pour une alcoolique, constamment en train de boire. Mais t'en as vraiment besoin, et puis en si bonne compagnie, c'est toujours mieux. T'as conscience qu'en général les gens ont des choses de prévus, qu'ils sont pas tous comme toi, à aller là où le vent te portes. Mais tu te dis que ça coûtes rien d'essayer après tout. Puis, il a pas l'air si déçu de te revoir, alors qui sait, il acceptera peut-être.

_________________

DON'T GET TOO CLOSE. IT'S DARK INSIDE.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t419-it-s-where-my-demons-hid
Contenu sponsorisé


▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


MessageSujet: Re: (zusty) in the night she's dancing to relieve the pain   

Revenir en haut Aller en bas
 
(zusty) in the night she's dancing to relieve the pain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L O V E (and other bullshit) :: CITY OF LIVERPOOL :: BALTIC TRIANGLE-
Sauter vers: