LES ANNONCES DU MOMENTINTRIGUE AFRICA OYETOMBOLA

Partagez | 
 

 Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 151 messages, depuis le : 09/04/2016
© AVATAR : Ashley Benson (Viceroy)
DC : Joe la petite emmerdeuse
PSEUDO : ALIBI/Lydia

Âge : 26 ans

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


MessageSujet: Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]   Jeu 28 Avr - 16:38

Fière de moi, je sortis de l'appartement que je partageais avec Lola pour me diriger jusqu'à la morgue. Je savais que Poppy, l'une de mes amies d'enfance, y travaillait aujourd'hui et j'avais une grande surprise pour elle. Ce matin, j'avais croisé deux types au physique époustouflant en faisant mon bénévolat hebdomadaire à l'hôpital et je leur avais proposé un rencard à deux. Les hommes avaient acceptés et nous avions donc rendez-vous dans plus ou moins une heure dans un petit café près du lieu de travail de mon amie. Après cette fantastique nouvelle, je m'étais rendue chez moi pour me refaire une beauté à la va-vite, enfilant une tenue qui me mettait un peu plus en valeur que le costume de fée que je portais quelques secondes plus tôt, et maintenant, j'étais dans un taxi, en route pour l'un des endroits les plus morbides en ville.

J'arrivai à destination après quelques minutes et je débarquai du taxi comme une furie, lançant au passage un billet de 20$ au chauffeur, ce qui était largement suffisant pour payer ma course. Puis, me calmant un peu, j'entrai dans la morgue et je me dirigeai tout de suite jusqu'à son cœur, la salle où les corps étaient disséqués. J'y aperçus une petite blonde qui travaillait minutieusement et comme je savais qu'elle détestait être dérangée lorsqu'elle était à l'oeuvre, j'allai m'asseoir dans son bureau sans qu'elle ne se doute une seule seconde de mon passage tellement elle était concentrée. Une fois arrivée, j'allai m'asseoir sur sa chaise et je l'attendis patiemment, profitant de ce moment de temps libre pour répondre aux textos que j'avais reçu dans la mâtinée. La pluplart venaient de Louis qui me reprochait encore la date foireuse que je lui avais organisé récemment. Tant pis pour lui, il n'avait qu'à être moins difficile!

Après un quart d'heure, Poppy débarqua enfin dans la petite pièce où je me trouvais, l'air surprise de me voir à ce moment de la journée. « Tu ne devineras jamais qui j'ai rencontré ce maitn. » Commençai-je en esquissant un petit sourire. Sans attendre de réponse de sa part, j'enchaînai dans un calme quasi-parfait : « Deux canons qui veulent sortir avec nous! »  M'exclamai-je d'un ton un peu trop enthousiasme vu ce que mon amie devait penser intérieurement de cette idée. Surtout qu'elle ne m'emballait pas tant que ça. En fait, ma vie amoureuse me passait dix pieds par-dessus la tête, mais je m'étais fixée pour but de rendre mon amie un peu plus sociale et je comptais bien y arriver, peu importe le nombre de sorties ratées que ça prendrait.

_________________

Make love, not war

Fallin' in love is such an easy thing to do. Birds can do it, we can do it. Let's stop talking, let's get to it. Let's fall in love!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'INCARNATION DU WEIRD
avatar

: 616 messages, depuis le : 11/04/2016
© AVATAR : shiya(tuppencemiddleton), rileys-blu(gif).
DC : c'est facile, izzy.
PSEUDO : celesse, madison.

Âge : vingt-six ans.
Adresse : #05 tabley st, baltic triangle.

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: stressed out; twenty one pilots.
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]   Ven 29 Avr - 19:56

SORTIE A QUATRE ❞




PHOEBE & POPPY


Poppy, elle ne s’énervait pas souvent, elle avait beaucoup de patiente, sans doute parce qu'elle s'en fichait du monde autour d'elle. Qu'importe ce que les gens faisaient, ce qu'ils disaient, elle vivait dans sa bulle et ça lui suffisait. En revanche, quand ça touchait au boulot, professionnelle comme elle était, personne n'avait pas le droit à une seule erreur, il fallait que tout soit parfait. Tout le monde le savait, ses collègues la détestait surtout pour ce trait de caractère, mais elle était comme ça. Avec Poppy, c'était jamais gris, c'était toujours noir ou blanc, tout ou rien. Cet après-midi, c'était noir, elle a vu rouge, elle a crié ; l'un des corps avait mal été traité, il était en train de pourrir, ça empestait la chambre froide, elle était fâchée. Elle ne savait pas qui devait s'en occuper, en tout cas, ce n'était pas elle. Elle les a tous traité d'incapables, d'incompétents et de minables, elle leur a même dit qu'elle préférerait travailler à son propre compte plutôt que de pourrir ici comme ce pauvre cadavre. Ils lui ont dit que puisque c'était comme ça, elle n'avait qu'à se débrouiller toute seule et ils sont parties. C'était pas vraiment méchant pourtant. Elle voulait juste exprimer son mécontentement, mais Poppy, elle savait pas faire avec les gens. C'était pas la première fois, ils reviendraient, ils reviennent toujours. Il fallait juste qu'ils se calment, ils connaissaient Poppy, ils savaient comment elle était. Elle avait haussé les épaules, elle ne s'était pas rendu compte qu'elle les avait blessé, vexé, fâché. Elle reprit son travail comme si de rien n'était.

Elle finit le planning de la journée juste à temps. Elle avait travaillé pour deux, en s'occupant non seulement de ses cadavres mais aussi de ceux de l'un de ses collègues. Elle n'avait pas levé la tête de l'après-midi, pas une seule pause et la raideur de son cou se faisait maintenant sentir. Elle rangea tout le matériel et se dirigea lentement vers son bureau pour récupérer ses affaires, se massant la nuque pour faire passer la douleur. Phoebe était là, assise sur sa chaise et même si la surprise se lisait sur le visage de Poppy, elle ne lui demanda pas ce qu'elle faisait là, ni combien de temps elle l'avait attendu. En vérité, elle avait vite deviné la raison de sa venue ; le petite sourire que Phoebe affichait la conforta sur ce qu'elle savait déjà : elle voulait la sortir. L'idée ne l'enchantait pas le moins du monde, pourtant elle resta impassible, ne montrant que trop rarement ce qu'elle ressentait. « Ce soir ? » demanda-t-elle. Elle s'avança vers sa veste et l'enfila avant de mettre son sac sur le dos. « J'ai pas envie de sortir. » dit-il d'un ton neutre, ne dévoilant pas son humeur grognon. Mais elle savait que c'était peine perdu, Phoebe allait insister et Poppy allait accepter, alors autant gagner du temps. Alors qu'elle se dirigeait vers la sortie, Phoebe sur les talons, elle se tourna brusquement vers elle. « C'est où ? » Elle aurait préféré passer sa soirée à plier ses bouts de papiers, mais qu'importe, au moins, elle était avec Phoebe. Mine de rien, elle lui faisait du bien, elle s'était liée à elle sans même s'en rendre compte. « J'espère que tu vas parler pour deux. » lui dit-elle en reprenant son chemin, prête à affronter le monde qu'elle évitait en temps normal.

_________________

« JE NE SUIS RIEN, JE LE SAIS, MAIS JE COMPOSE
MON RIEN AVEC UN PETIT MORCEAU DE TOUT. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t509-py-i-am-a-little-bit-of-
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 151 messages, depuis le : 09/04/2016
© AVATAR : Ashley Benson (Viceroy)
DC : Joe la petite emmerdeuse
PSEUDO : ALIBI/Lydia

Âge : 26 ans

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


MessageSujet: Re: Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]   Mar 3 Mai - 16:26

Toujours assise dans le bureau de cette adorable petite blonde que j'en étais venue à considérer comme une excellente amie malgré son étrangeté, j'essaie de passer le temps du mieux que je le peux. Je tourne sur ma chaise, je classe rapidement le peu de papier qui traine sur la surface de travail qu'occupe Poppy et je m'amuse à lancer des boulettes de papier dans la poubelle, allant même jusqu'à m'inventer un système de point. Si ma balle improvisée atterit directement dans la corbeille, j'ai 3 points. Si je réussis à la faire rebondir sur l'une des parois du récipient avant d'y atterir, j'obtiens 5 points. Mais si par malheur mon projectile n'atteint pas sa cible, je perds deux points. Je m'amuse donc patiemment à ce petit jeu enfantin, jusqu'à que mon amie arrive enfin dans le bureau, me faisant rater mon lancer. Le bout de papier plié vulgairement se pose sur le sol, à quelques centimètres de la poubelle. Je viens de perdre deux points, ce qui m'en fait 23 au total. C'est quand même pas si mal. Fière de moi pour aucune réelle raison valable, je lève les yeux pour faire face à la petite blonde et lui exposer la raison de ma venue sur son lieu de travail. Je lui parle donc de ma rencontre et des deux canons qui nous tiendront compagnie. « Ce soir ? » Demande-t-elle impassible, l'air de vouloir confirmer que ce que j'avançais était véridique. Pour toute réponse, je hoche la tête tandis qu'elle s'empare de ses affaires. « J'ai pas envie de sortir. » Ajoute-t-elle après avoir enfilé sa veste. Je m'en doute parfaitement, mais je sais aussi très bien qu'elle finira par craquer. Poppy, elle me suivrait dans n'importe quel plan foireux et juste pour ça, je me sens privilégiée, car je sais qu'elle n'accorde que très difficilement sa confiance et qu'elle déteste sortir. Parce qu'elle est un peu décallée, mais je l'apprécie comme ça. Puis selon moi, sa névrose a quelque chose d'attachant.

Sans demander son reste, la petite blonde se dirige vers la sortie et je la suis sans trop poser de question. Nous marchons pendant quelques secondes, jusqu'à ce qu'elle se retourne vers moi d'un geste et sans qu'elle ne pronnonce un seul mot, je sais que j'ai gagné. Je sais qu'elle a décidé de m'accompagner, qu'elle ne refusera pas cette sortie à quatre. Et comme de fait, elle me demande où notre petit rendez-vous aura lieu, ce qui m'arrache un petit sourire victorieux. « Au stade... » Pronnoncé-je, un sourire toujours collé aux lèvres. Un lieu bondé, rempli de gens hurlant leur joie ou leur mécontentement face au match qui se déroulait. Le genre d'événement que Poppy aurait probablement préféré éviter, mais je trouvais qu'il s'agissait d'une belle occasion pour elle de repousser ses limites. Je lui laisse donc le temps d'analyser ce que je viens de dire avant de répondre à sa seconde question. « Moi, je suis toujours prête à parler pour deux! » M'exclamé-je. Lorsque je suis en présence de mon amie, j'ai l'habitude de parler plus qu'il ne le faut. Je sais que ça la rend plus à l'aise de savoir qu'elle n'aura pas à trop pronnoncer de mots et bavarde comme je suis, ça ne me dérange pas du tout. « Bon, avant que tu refuses, je te promets que tu t'éclateras! Et si c'est pas le cas, tu te souviens de notre signal d'alarme? »

_________________

Make love, not war

Fallin' in love is such an easy thing to do. Birds can do it, we can do it. Let's stop talking, let's get to it. Let's fall in love!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'INCARNATION DU WEIRD
avatar

: 616 messages, depuis le : 11/04/2016
© AVATAR : shiya(tuppencemiddleton), rileys-blu(gif).
DC : c'est facile, izzy.
PSEUDO : celesse, madison.

Âge : vingt-six ans.
Adresse : #05 tabley st, baltic triangle.

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: stressed out; twenty one pilots.
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]   Dim 22 Mai - 15:25

SORTIE A QUATRE ❞




PHOEBE & POPPY


Elle avait abdiqué, ce n'était pas le première fois et ce n'était sûrement pas la dernière. Il y avait ce petit quelque chose chez Phoebe, elle ne se l'expliquait pas, comme si avec elle, elle était capable de l'impossible. Tout était plus simple alors qu'avec les autres, c'était toujours compliqué, soit parce qu'ils n'arrivaient pas à la comprendre, soit parce qu'ils la jugeaient et parfois, ils essayaient même de la changer. Phoebe était une jeune femme simple, avec beaucoup de générosité et d'amour à donner. Alors peut-être que ce trop plein d'amour et d'affection était suffisant pour ces deux petits bouts de femmes. Avec Phoebe, elle était toujours à l'aise, mais lorsqu'elle lui annonça le lieu du rendez-vous, elle se mit fortement à douter. Partie dans ses pensées, elle resta stoïque en s'imaginant parmi cette foule, au milieu de personnes en sueurs, crachant leur poumons, postillonnant à tout va, poussant sans gène, buvant en bavant et la liste était encore longue. Elle se frotta le nez et ne dit rien, acquiesçant juste de résignation. Pas d’étalement de mécontentement ou de cris de la part de Poppy, jamais. Ou alors, ça concernait le travail. Elle était loin d'être jouasse, mais elle avait dit oui, c'était trop tard. Elle regrettait souvent son choix de suivre Phoebe, pourtant elle continuait de dire oui à chaque fois. Mais là, comment dire... Elle avait l'impression d'être au bout de sa vie. Comprenez-là : très souvent seule, n'allant jamais vers les autres, n'ouvrant pas beaucoup la bouche, se mettant elle-même à l'écart ; là, elle devra se fondre dans la masse, s'intégrer aux autres, peut-être même tenir une conversation. Chose beaucoup trop difficile pour cette quasi-autiste. Heureusement, elle n'était pas seule, il y avait celle qui l'avait embarqué dans cette galère et elle savait qu'elle pouvait comptait sur elle. En plus d'avoir un cœur gros une pastèque, elle pouvait débiter cent mots à la minutes.

Elles se remirent en route et Phoebe aborda le sujet du signal d'alarme, ce fameux signal qu'elles avaient mis en place il y a quelques temps au cas où Poppy ne se sentirait vraiment pas à l'aise. Comment l'oublier ? C'était tellement ridicule. « Oui. Je dois me pincer le nez. » Si ce n'était que ça. « Et dire : les singes aplatissent les pelles à tarte. » Poppy passait déjà naturellement pour une femme bizarre, mais avec ce code, elle passerait pour une folle, c'était sûr. Heureusement pour elle, c'était quelque chose dont elle ne se rendait pas vraiment compte et dont elle se fichait complètement. Et puis, ça aurait pu être bien pire. Pour mettre en place ce signal, elles avaient passer des heures à chercher et tout y était passait : du grattage de fesses au doigt dans le nez en passant par le retirage de chaussure, sans compter les phrases toutes plus salaces les unes que les autres. C'était Phoebe qui avait eu la plupart des idées et au final, Poppy avait juste choisi celle qui la dérangeait le moins. « Cette phrase ne veut vraiment rien dire. » Elle n'était pas logique pour Poppy, du coup elle trouvait ça inutile. « Pourquoi je te donne pas simplement un coup de pied ou bien je te fais les gros yeux ? » Finalement, elles prirent la direction du stade. Plus elles s'en approchaient et plus il y avait du monde. Et en rien de temps, ils étaient des centaines. Poppy se mit sur la pointe des pieds et leva la tête. « Tu les vois ? » Si seulement elles n'arrivaient pas à les trouver parmi la foule...


Spoiler:
 

_________________

« JE NE SUIS RIEN, JE LE SAIS, MAIS JE COMPOSE
MON RIEN AVEC UN PETIT MORCEAU DE TOUT. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t509-py-i-am-a-little-bit-of-
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 151 messages, depuis le : 09/04/2016
© AVATAR : Ashley Benson (Viceroy)
DC : Joe la petite emmerdeuse
PSEUDO : ALIBI/Lydia

Âge : 26 ans

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


MessageSujet: Re: Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]   Lun 30 Mai - 4:30

Après avoir abordé le sujet de notre fameux système en cas de malaise ou de catastrophe, je me remis en route, mes pas me guidant instinctivement vers la sortie. « Oui. Je dois me pincer le nez. Et dire : les singes aplatissent les pelles à tarte. » En la thanatopracteur pronnoncer cette phrase que j'avais entendu à plusieurs reprises, je ne pus m'empêcher de rigoler tellement c'était ridicule. Je me demandais même comment j'avais réussi à sortir un truc aussi bête! Je devais être fatiguée... Mais peu importe, c'était assez marrant comme signal, même si je savais que ce n'était pas forcément l'avis de Poppy. Je ne passai donc aucun commentaire, reportant mon attention sur ma progression dans la morgue. À force de rendre visite à mon amie, j'avais fini par connaître le bâtiment par coeur, si bien que je pus progresser dans les dédales de couloirs sans me prendre la tête et sans risque de me perdre. Quoi que... maladroite et lunatique comme j'étais, ça aurait pu être mon genre de me tromper de chemin sans trop m'en rendre compte. Et comme c'était aussi le genre de Poppy tellement il lui arriverait de rester plonger dans sa bulle, je ne crois pas qu'elle m'aurait prévenu. D'ailleurs, en parlant de la petite blonde, cette dernière était justement entrain de se plaindre du code que nous avions choisi toutes les deux. « Cette phrase ne veut vraiment rien dire. Pourquoi je te donne pas simplement un coup de pied ou bien je te fais les gros yeux ? » Un sourire se dessina sur mes lèvres. « Pourquoi se contenter d'un truc simple et cliché quand on peut faire quelque chose d'original? Et de toute façon, j'aime trop t'entendre dire ça devant nos rencards pour changer le code maintenant! » Expliquai-je avant de pousser la porte d'entrée principale du bâtiment.

Le reste du trajet se déroula dans un parfait silence. De loin, nous aurions presque pu passer pour deux étrangères marchant simplement dans la même direction. D'autres passants, s'ils avaient devinés que nous étions amies, auraient pus croire qu'il y avait un malaise, mais ce n'était pas du tout le cas. La petite blonde qui m'accompagnait n'était pas des plus bavardes, mais ça ne me dérangeait pas du tout. Même que j'avais fini par apprécier cette partie un peu étrange de sa personnalité. C'était ce qui la rendait unique, en quelque sorte et je devais avouer qu'avec mes habitudes de pipelette, un moment de silence dans la journée était toujours le bienvenue. « Tu les vois ? » Demanda mon amie une fois arrivée à destination. Je me mis alors sur la pointe des pieds pour observer la foule un peu plus en profondeur. Il y avait beaucoup de gens, ce qui devait déplaire à Poppy, mais elle ne le montrait pas, restant d'un calme qui ne m'étonnait même plus. « Oui, ils sont juste là! » M'exclamai-je en appercevant les deux canons près du stand de friandises. Avec un peu de chance, ils nous paieraient des hot-dogs! Je me mis à marcher d'un pas légèrement rapide vers eux, la blonde sur les talons. Du coin de l'oeil, je la surveillais, m'assurant ainsi qu'elle n'en profite pas pour s'éclipser. « Poppy, voici Matt et Andrew. Andrew et Matt, voici Poppy! » Dis-je en arrivant près d'eux.

Spoiler:
 

_________________

Make love, not war

Fallin' in love is such an easy thing to do. Birds can do it, we can do it. Let's stop talking, let's get to it. Let's fall in love!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'INCARNATION DU WEIRD
avatar

: 616 messages, depuis le : 11/04/2016
© AVATAR : shiya(tuppencemiddleton), rileys-blu(gif).
DC : c'est facile, izzy.
PSEUDO : celesse, madison.

Âge : vingt-six ans.
Adresse : #05 tabley st, baltic triangle.

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: stressed out; twenty one pilots.
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]   Sam 4 Juin - 20:42

« Et de toute façon, j'aime trop t'entendre dire ça devant nos rencards pour changer le code maintenant! » Mais pourquoi appréciait-elle autant cette phrase ? En plus de ne vouloir rien dire, elle n'était pas drôle du tout. La visage de Poppy se transforma en mine boudeuse, comme si ça allait changer quelque chose. Mais elle savait très bien que le code ne changerait pas... pas avec Phoebe. « J'aime pas l'originalité. » C'était loin d'être la seule chose qu'elle n'aimait pas. En fait, il n'y avait pas grand chose qu'elle aimait, à part un quotidien banale, sa malbouffe, ses origamis et sa musique classique : il ne fallait pas s'étonner qu'elle soit seule après tout ça. Elle n'aimait pas non plus ces soit disant rencarts, si elle le faisait, c'était simplement à cause de Phoebe, parce que elle, elle l'aimait bien. Poppy ne se rendait pas bien compte de la chance qu'elle avait d'avoir la jeune femme dans sa vie. Pour elle, être seule était une habitude, un besoin parfois, elle pensait trop souvent qu'elle n'avait besoin de personne, se sentant mal à l'aise avec les autres. Phoebe était devenue une personne indispensable à son équilibre : elle avait su exploiter l'amitié bizarre que Poppy ressentait pour elle pour la faire sortir, pour essayer de la sociabiliser et pour lui faire voir autre chose que son quotidien. Psychorigide ; incapable de s'adapter aux changements, Poppy avait manifestement changé aux côtés de son amie, un bouleversement dans sa vie qu'elle avait réussi à accepter uniquement pour Phoebe. Ce qui les liait, était bien plus fort qu'il n'y paraissait, c'était quelque chose qui les dépassait. Le chemin qu'elles ont parcouru en totale silence pour aller au stade en était un exemple : Phoebe avait su s'adapter à Poppy et son mutisme, sans la forcer à parler avec une discussion banale, il n'y avait pas eu de gêne pendant le trajet, elles marchaient, simplement, puisqu'il n'y avait rien à dire pour l'instant. Et inversement, Poppy s'était adaptée à Phoebe, chose qu'elle ne faisait quasiment jamais ; elle l'avait laissé un peu entrer dans son monde en la laissant la guider dans ces soirées.

Arrivées sur place, les deux jeunes filles se mirent à chercher les jeunes hommes qu'elles devaient voir, au grand désarrois de Poppy. Quand Phoebe les aperçut, elle se mit carrément à courir vers eux. Enfin, c'était l'impression de Poppy puisqu'elle avait du mal à la suivre parmi la foule. Et c'est seulement là qu'elle se rendit compte à quel point il y avait du monde autour d'elle. Elle baissa les yeux, qui se posèrent presque instinctivement sur la main de Phoebe. Un besoin de la prendre se fit sentir, comme pour se protéger de tout ces inconnus. Mais avant qu'elle ne le fasse, elles les avaient déjà rejoint. Quand Phoebe fit les présentations, ce besoin ne l'avait toujours pas quitté. Elle se sentait toute petite, coincée dans la masse. Elle resta quelques instant silencieuse, perdue dans sa bulle mais surtout abritée. Finalement, elle sortie de sa pseudo transe en tendant la main. « Bonsoir. » La bise, non merci. Le contact physique était sa bête noir. Elle regarda autour d'elle et s'aperçut du stand, ce qui la faisait penser :  « J'ai faim. » Les deux jeunes hommes se jetèrent un regard en coin, sans doute en train de se demander qui allait devoir se coltiner cette étrangeté. Ils jouèrent le jeu cependant et les accompagnèrent vers le stand qui vendait des hot-dogs. Poppy n'avait pas lâché Phoebe d'une seule semelle, se collant plus à elle qu'aux garçons. « Ketchup ou mayo ? » leur demanda l'un d'eux. « Les deux. » répondit Poppy avant d'ajouter : « Lequel est Andrew et lequel est Matt, déjà ? » Elle lança un regard d'excuse à Phoebe, elle avait dû lui montrer quand elle les a présenter, mais elle n'avait pas fait attention.
PHOEBE & POPPY
SORTIE A QUATRE ❞

_________________

« JE NE SUIS RIEN, JE LE SAIS, MAIS JE COMPOSE
MON RIEN AVEC UN PETIT MORCEAU DE TOUT. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t509-py-i-am-a-little-bit-of-
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 151 messages, depuis le : 09/04/2016
© AVATAR : Ashley Benson (Viceroy)
DC : Joe la petite emmerdeuse
PSEUDO : ALIBI/Lydia

Âge : 26 ans

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


MessageSujet: Re: Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]   Ven 10 Juin - 18:50

En terminant les présentations, je réalisai que mon amie était encore plongée dans ses pensées. Pendant un instant, j'eus peur qu'elle ne m'ait pas écoutée et qu'elle ignore complètement les deux types qui se tenaient devant elle, l'air incertains. Mais, miraculeusement, la blonde sembla reprendre ses esprits au dernier instant, tendant la main pour saluer nos rencars. Ces derniers ne semblaient pas du tout rassurés en la voyant agir, mais néanmoins, l'un d'eux se montra assez téméraire pour vouloir tendre la main vers Poppy à son tour. Seulement, mon amie ignora son geste, sans doute parce qu'elle ne l'avait pas remarqué. Je savais qu'elle n'avait aucune mauvaise attention, alors je ne lui en voulais pas du tout. Je la conaissais par coeur et je savais très bien qu'il fallait un moment pour la dérider un peu. Je laissai donc passer sans trop réagir, continuant de sourire bêtement aux deux jeunes hommes. J'allai même reprendre la conversation pour dissiper le léger malaise qui s'était installé, lorsqu'une voix résonna dans à mes oreilles. « J'ai faim. » Pronnonça simplement Poppy avant de suivre les garçons qui s'étaient presque automatiquement dirigés vers le stand de nourriture.

Malgré l'étrangeté de ce rencard, la situation m'amusait et je devais avouer que je commençais à avoir un petit creux moi aussi. L'idée de me faire payer à manger ne m'ennuyait pas du tout, au contraire! Je suivis donc le petit groupe d'un pas léger, salivant déjà à la perspective d'un bon repas. En chemin, j'engageai la conversation, leur demandant ce qu'ils préféraient entre un hot-dog ou un burger. Un sujet superficiel, peu intéressant, mais toujours mieux que le silence. Du moins, pour eux qui ne semblaient pas du tout habituer au caractère de Poppy. Mais pourtant, s'ils prenaient la peine d'apprendre à la connaître, je suis persuadée qu'ils l'apprécieraient énormément. « Ketchup ou mayo ? » Demdanda l'un des types une fois que ce fut à notre tour de commander. Je répondis brièvement, réclâmant un hot-dog au ketchup avec extra fromage cheddar, simplement parce que j'étais gourmande et que je n'en avais pas honte. Je n'étais pas vraiment le genre de fille qui s'empêchait de commander du spaghetti à la sauce tomate lors de sa première date pour ne pas se tâcher. Phoebe, pour sa part, désirait les deux.

Nos rencards s'adressèrent donc à la caissière pour passer la commande avant de revenir vers nous quelques secondes plus tard. « Lequel est Andrew et lequel est Matt, déjà ? » Demanda alors Poppy, non sans me regarder d'un air désolé. J'aurais pu être déçue par la mauvaise mémoire de mon amie, mais vu mon humeur plutôt légère, ça m'amusait plus qu'autre chose. « C'est simple. Le beau brun aux yeux bleus comme le ciel, c'est Andrew et le châtain aux yeux noisettes, c'est Matt! » M'exclamai-je en adressant un sourire en coin au premier. « Alors... Est-ce que c'est le premier match que vous regardez? » Demandai-je, histoire de lancer la conversation.

_________________

Make love, not war

Fallin' in love is such an easy thing to do. Birds can do it, we can do it. Let's stop talking, let's get to it. Let's fall in love!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


MessageSujet: Re: Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie à quatre [Phoebe & Poppy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Sortie de chez le coiffeur...
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» Sortie dans l'Enedwaith et Livre épique le mardi 2 novembre
» Quatre lune ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L O V E (and other bullshit) :: CITY OF LIVERPOOL :: CITY CENTRE-
Sauter vers: