LES ANNONCES DU MOMENTINTRIGUE AFRICA OYETOMBOLA

Partagez | 
 

 Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 239 messages, depuis le : 12/04/2016
© AVATAR : JLB ♥ - angeldust
DC : Luky chou ♥
PSEUDO : TAZ

Âge : 29 yo (trop proche des 30 à son goût)
Adresse : Dans le lit de Kai, on y est trop bien, c'est trop confortable !

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: CAN'T STOP THE FEELING ! J.T
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Mer 4 Mai - 20:48


Et c’est qui le lion maintenant ?

Emilia&Silas

Ton corps bouge au rythme de la musique. Un pas en avant, un pas en arrière. Le sourire n'a pas bougé. C'est ainsi que tu séduis la gente féminine et surtout que tu obtiens des pourboires. Technique comme une autre. Les gens sont au rendez-vous ce soir. Ce qui est cool, plus y a de gens, plus tu bosses et plus tu rapportes. L'avantage de bosser dans un bar, c'est qu'au fond c'est partout pareil. Tu as la pratique à présent, c'est ce qui a séduit ton boss ! Et puis tu parles plusieurs langues, enfin tu comprends les langues et surtout ce que désire les clients. Pas besoin de mains. Tu vas à l'essentiel. Tu captes assez vite, merci ce petit tour du monde. Fuir t'auras servi à une chose : enrichir ton vocabulaire. Grandir si on regarde d'un autre point de vue. Tu secoues le checkeur, un coup à gauche, puis à droite. Tout est dans la technique. Et hop dans le verre. Un petit parasol. Une paille. Des fruits sur le côté. Et voilà, le cocktail est prêt ! Un pas en avant, tu poses le verre devant le groupe de demoiselle. Elles t'ont bien regardé faire, c'est ça qui te plaît le plus. Oui tu aimes être observé. Bon clairement là tu étais une viande, elles t'ont plus observé pour voir ce qu'il y avait à tirer de toi. Ça ne te déplaît pas, au contraire. C'est ainsi que tu as profité durant un an. Tu pourrais te sentir coupable, mais cette partie de toi est fermée. Tu ne veux pas y songer. Trop … douloureux. Pourtant c'est différent à présent que tu es de retour. Tu sais que tu pourrais la rencontrer à n'importe quel coin de rue. Et surtout à l'hôpital… Pringles t'a mis en garde, ne pas faire le con lorsque tu allais la revoir. Plus facile à dire qu'à faire. Kai a été cool : il évite le sujet. C'est mieux ainsi. Est-ce que tu es totalement guéri ? Absolument pas. Lorsque tu as pris cet avion y a un an, tu as enfoui tes sentiments dans une boîte, au fin fond de ton esprit. Jetant la clef très loin. Autant dire mission impossible pour t'y faire penser. Pourtant elle était là, tel un fantôme, naviguant dans tes rêves, tes cauchemars. Te ramenant parfois à la réalité. Tu ne l'as pas oublié, tu ne pourrais pas. Elle est juste rangée dans une partie de ton cerveau. Partie qui se réveille de plus en plus depuis que tu es revenu. Pour l'heure, tu préfères chasser ces idées, ce n'est n'y le lieu, n'y le moment pour penser à elle. Surtout pas. Tu rends la carte à la demoiselle. Elle t'adresse un sourire, te disant que tu pouvais les rejoindre plus tard. Pourquoi pas. Petit clin d’œil et tu retournes à tes occupations. L'idée de les rejoindre ne te déplaît pas, surtout que ton service se termine bientôt. La petite blonde était à ton goût. Pétillante, proie assez facile. Ce que tu aimes. Bien que tu adores l'enjeu, le jeu t'attire. C'est plus drôle. En parlant de jeu, ton sourire s'agrandit en voyant cette silhouette. Tu attrapes une bouteille, deux shooter et pars dans sa direction. « Alors comme ça on se cache ? » Dis-tu en déposant les verres. Le remplissant d'un délicieux nectar, qui va vous brûlez la gorge dans les minutes qui suivent. « C'est pas très gentil ... » Ton sourire s'agrandit. Si elle pensait t'échapper, c'est mort. Tu lui tends le shooter. « Il va falloir que tu te fasses pardonner ! » Finalement la soirée prend une bonne tournure. Tu ne t'attendais pas à la voir ce soir. Demoiselle qui devient une habituée, tu aimerais bien savoir la cause de son habitude. Priant pour que ça soit toi, mais bon tu n'es pas du genre vantard. Quoique ? Tu le prendrais bien. Et puis un petit jeu s'est installé entre vous. Elle te résiste depuis le premier soir, mais tu n'as pas dit ton dernier mot !

_________________

It's tearing me apart And she's slipping away I'm slipping away...Im I just hanging on to all the words she used to say? The pictures on her phone. I know when she looks me in the eyes. They don't seem as bright. No more, no more, I know. But she loved me at one time. Would I promise her that night ? Cross my heart and hope to die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t525-silas-forever-been-lost-
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 327 messages, depuis le : 28/04/2016
© AVATAR : Lucy Hale (c) Ashtoons
DC : Caitlin, la blonde qui cuisine mieux que toi.
PSEUDO : Lenaira (Aria)
Like a flower made of iron
Âge : vingt trois ans
Adresse : 11 Duke St | ROPEWALKS

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: Wild things - Alessia Cara
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Jeu 5 Mai - 21:31



❝You want sensitive and understanding, stick with the therapist.You want great,
headbanging sex, get off the fucking phone and come with me.❞
Silas & Emilia

C’est vendredi soir, le soir normalement réservé au rattrapage des séries sous sa couette. Pourquoi est-elle dans un bar présentement ? Elle n’en sait trop rien. Ah, oui, en fait, Emilia est venue rejoindre une amie qu’elle n’a pas vu depuisun moment, l'amie d'une amie pour être précise. Elle vient de se faire larguer, du coup les autres ont décidés de lui changer les idées en la sortant ce soir, le classique quoi. Avant même de venir, elle savait que l’alcool allait faire couler des larmes, le genre de situation qu’elle déteste. Mais bon, juste un verre, ça ne fera pas de tort à celle au cœur brisé qui va passer toute la soirée à maudire son ex et ça donnera bonne conscience à Emilia d’être là pour elle. C’est surtout pour cette dernière raison que Lia a décidé de venir ce soir, pour avoir la conscience tranquille. Oh non, rassurez-vous, elle a un grand cœur et est attentive aux besoins des autres, mais quand on sait que la « martyre » risque de retomber dans les bras se son ex comme lors de leurs huit ruptures précédentes, on se laisse moins facilement attendrir. La soirée commence où sont prononcées des promesses de femmes libérées qui n’ont pas besoin d’hommes pour se sentir complètes. Les toasts s’enchainent et les esprits s’enflamment. Une s’est même mise à fredonner des paroles de singles ladies, comme portée par les mots magiques de Beyonce. Pitié. Lia reste silencieuse, acquiesçant aux bons moments, tout en gardant la conversation au minimum. Elle regarde le spectacle se dérouler devant elle, les protagonistes finissant par changer leurs discours du tout au tout au bout de quelques verres et de nombreux shooters. Évidemment, il y a des larmes et des sms douteux, exactement comme elle l’avait prévu. La fin arrive, au moins. Pas le moins du monde affectée par l’état de plus en plus critique de ses amies, Lia s’excuse et invente une raison bidon pour s’éloigner d’elles un moment. Juste pour respirer, elle en a besoin. Personne ne semble la remarquer et c’est parfait comme ça, l’ambiance est rendue maintenant beaucoup trop lourde à supporter. Heureusement que toutes ses soirées ne sont pas comme ça, ni toutes ses amies. Emilia, c’est normalement elle qui reste jusqu’à la dernière minute, se sentant comme une Cendrillon qui n’a pas besoin de quitter le bal aux douze coups de minuits. Les minutes passent, elle fait défiler les réseaux sociaux sur son téléphone histoire de repousser le retour vers la table le plus longtemps possible. Pourtant il est tard, elle pourrait facilement trouver un prétexte pour quitter le bar, mais elle n’y arrive pas. Peut-être est-ce parce qu’elle a vu que quelqu’un travaille ce soir et qu’elle n’a toujours pas eu la chance d’y glisser un mot, peut-être pas. Je dis ça, je dis rien. Il aurait été si facile pour elle se filer en douce par la porte près des toilettes au lieu de rester ici et de patienter. Pourtant, elle est encore là. Même lorsqu’elle voit ses amies quitter en coup de vent, laissant des consommations à moitié pleines sur la table, elle ne bouge pas. Elle en profite pour leur envoyer un rapide sms pour s’assurer que chacune rentre bien chez elles, ou chez leur ex on ne sait jamais, puis relève les yeux pour le voir arriver avec deux petits verres et une bouteille à la main. Il l’a vu et c’est exactement ce qu’elle voulait. Emilia le laisse parler, un sourire en coin sur le visage. Lui, il lui fait du rentre dedans depuis quelques fois déjà, mais il n’a toujours pas obtenu ce qu’il veut. C’est peut-être pour ça qu’il est encore venu la voir ce soir. Elle ne sait pas son prénom ou s’il le lui a déjà dit, elle l’a oublié. Emilia n’aime pas donner de l’attention aux autres, c’est ce qu’elle se plait à se raconter. Ce qu’elle n’avouera jamais, c’est qu’elle adore en recevoir.

« C’est pas de toi que je me cachais. » Et c’est vrai, si elle avait voulu se cacher de lui, elle serait partie. Lia termine sa phrase et prend son petit verre maintenant plein, rejoignant son... inconnu ? dans son geste. D’une traite, les deux le finissent, ce qui fait automatiquement grimacer la brunette. Elle qui souhaitait se donner un air de femme fatale mysterious, c’est un peu raté.

« Tu crois que c’est moi qui doit se faire pardonner ? Je pense plutôt que c’est toi qui doit des explications à celle-là » Répond-t-elle en riant légèrement, son doigt levé pour désigner une blonde au bar. Elle semble chercher quelqu’un au comptoir et ne prête pas d’attention à l’autre barman qui s’approche pour prendre sa commande. C’est peut-être ça qui attend les filles qui prennent trop les devants, un désintéressement de la part de ceux qu’elles convoitent. Peu importe, rien ne sert de sauter aux conclusions. Ce soir, Lia a envie de jouer alors elle ne se pose pas de questions. Tant pis si elle finit comme la blonde là-bas, au moins elle aura eu un bon moment.

« Et si je devais me ''pardonner'', je devrais faire quoi au juste? » Un sourcil arqué lorsqu'elle lui pose la question, histoire de montrer que ce soir elle ne se défilera pas après quelques paroles.


© Pando

_________________

Yes, no, maybe ?
She loves the smell of warm coffee, bloomed roses & new beginnings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t681-that-s-rough-buddy
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 239 messages, depuis le : 12/04/2016
© AVATAR : JLB ♥ - angeldust
DC : Luky chou ♥
PSEUDO : TAZ

Âge : 29 yo (trop proche des 30 à son goût)
Adresse : Dans le lit de Kai, on y est trop bien, c'est trop confortable !

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: CAN'T STOP THE FEELING ! J.T
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Ven 6 Mai - 12:52


Et c’est qui le lion maintenant ?

Emilia&Silas

On va pas le cacher, tu as toujours été un joueur et surtout un séducteur. Tu n'as jamais rien eu contre les relations sérieuses, puisque tu en as déjà eu … Et pas des moindres puisque la dernière en date a réussi à te passer la corde au cou… Évitons d'y repenser ce soir. C'est juste que tu t'es jamais posé la question sur la durée de tes relations. De bases, tu préfères papillonner à droite et à gauche, avant de te poser. Lorsque tu le fais, c'est que la demoiselle en vaut vraiment le coup. Par exemple, la jolie blonde qui te fait du rentre dedans, aucun intérêt d'y passer plus d'une nuit. Une proie beaucoup trop facile. L'enjeu n'en vaut pas le coup. Non, ce soir tu n'es pas dans cet état d'esprit, il te faut plus. Comme dirait Pringles, tu n'as pas besoin de te vider les couilles donc une proie facile n'en vaut pas le coup ! Le fait aussi que tu sois un gamin dans ta tête, ne t'aide pas non plus, que ça soit pour te poser ou pour rester plus d'une nuit avec la demoiselle. Pourtant elle adorait ça chez toi… Tu chasses aussitôt toutes pensées de la sorte de ta tête. Focus ! Une silhouette que tu reconnais, vient d'arriver près de toi. Une chance. Sourire de côté, le genre de sourire assez taquin et surtout séducteur. Tu ne dirais pas que c'est ton meilleur sourire, mais il n'est pas déplaisant. En tout, cas il n'a jamais déplu à la gente féminine. Elle n'a pas l'air de vouloir t'éviter, au contraire. Intéressant. Une fois le verre cul-sec, tu poses à nouveau ton regard sur elle. Elle dégage un petit truc qui te plaît, tu ne saurais pas dire quoi exactement … Peut-être le fait qu'elle t'a repoussé plus d'une fois ...Allez savoir en tout cas, elle t'attire et ça elle le sait ! « Tu crois que c’est moi qui doit se faire pardonner ? Je pense plutôt que c’est toi qui doit des explications à celle-là » Ton sourire s'agrandit ! Et bien le jeu commence bien, elle n'a pas sa langue dans sa poche. Ce qui te plaît. Tu t'apprêtes à répondre, mais elle ouvre sa jolie bouche. « Et si je devais me ''pardonner'', je devrais faire quoi au juste? » La conversation devient dès plus intéressante. Tu ranges ton torchon dans la poche extérieur de ton jean. Ton attention est focus sur ce petit bout de femme ! Ce soir, elle ne se dérobe pas, ça te plaît ! Elle n'a pas l'air réticente et ça fait plaisir à voir. Tu vous resserres un shooter. « Et bien on pourra voir cette partie bien plus tard, je finis mon service dans une heure. » Petit clin d’œil. Tu lui tends le verre. « Si tu commençais par me dire pourquoi tu te caches de ce troupeau ? Trop imbus d'elles-même ? Ou non ! » Tu fins de réfléchir ! « Soirée fille qui tourne mal, c'était le genre de soirée "mon ex est un connard ?" et elles ont toutes finis par abandonner l'affaire ... » Tu poses ton coude sur le comptoir. « Je dirais même qu'elles sont déjà en route vers eux ! » Tu amènes le verre près de tes lèvres. Te relevant au passage. « Bon bien sûr je peux aisément me tromper, mais vu ta tête … » Tu lèves les yeux et agrandis ton sourire. « Je dirais qu'il n'y a pas de monsieur qui t'attend et que tu n'en pouvais plus de cette soirée ? » Ton regard est toujours bloqué dans le sien. Ce qui tombe bien puisqu'elle n'a pas baissé le regard. « Du coup tu viens chercher du réconfort auprès d'un mec irrésistible et bientôt disponible. » Clin d’œil. Tu reposes le verre et te diriges vers l'arrière pour changer de bouteille. « Ah et ne t'en fais pas pour la blonde, elle t'arrive pas à la cheville. » Et tu penses ce que tu viens de dire. Le jeu ici est plus intéressant que celui au fond du bar !

_________________

It's tearing me apart And she's slipping away I'm slipping away...Im I just hanging on to all the words she used to say? The pictures on her phone. I know when she looks me in the eyes. They don't seem as bright. No more, no more, I know. But she loved me at one time. Would I promise her that night ? Cross my heart and hope to die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t525-silas-forever-been-lost-
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 327 messages, depuis le : 28/04/2016
© AVATAR : Lucy Hale (c) Ashtoons
DC : Caitlin, la blonde qui cuisine mieux que toi.
PSEUDO : Lenaira (Aria)
Like a flower made of iron
Âge : vingt trois ans
Adresse : 11 Duke St | ROPEWALKS

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: Wild things - Alessia Cara
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Ven 6 Mai - 20:25



❝You want sensitive and understanding, stick with the therapist.You want great,
headbanging sex, get off the fucking phone and come with me.❞
Silas & Emilia

Forcément quand on travaille dans un bar, on a de l’expérience avec la clientèle. Il doit être facile à la longue de discerner les différentes catégories de gens, comme les gars en recherche de femelles ou encore, les filles aux cœur brisé qui se font croire qu’elles ne donneront plus d’attention à la gente masculine. Honnêtement, Lia aurait pu avoir « libérez-moi de mes amies singles ladies » d’écrit dans le front, qu’il n’aurait pas mieux décrit la situation que maintenant. Le regard de la jeune femme se ferme un peu après s’être trop agrandit : elle reste interdite et surprise. Il a vu juste et ce, trop rapidement. Il est fort, très fort, va falloir jouer prudente, mais elle peut au moins lui confirmer ses allégations. « C’est le cas classique : celle qui se fait larguer et qui jure de ne jamais retourner vers lui, mais qui se trouve à prendre la direction de son appartement en quittant le bar au lieu de rentrer chez elle. » À quoi bon essayer de lui mentir ? Il a vu juste, aussi bien flatter son égo et jouer la carte de l’honnêteté. Emilia l’imite ensuite et repose son verre vide sur le comptoir, une douce chaleur l’envahissant. Si le premier shooter l’a fait grimacer, le deuxième réussit à la réchauffer. Toute sa frustration de soirée gâchée par des pipelettes larmoyantes finit par partir et son envie de rester continue de grandir. Contre toute attente, le reste de la nuit a du potentiel. Lia est presque charmée, je dis bien presque, jusqu’à ce qu’il la fasse sourire avec son allusion. « Je dirais qu'il n'y a pas de monsieur qui t'attend et que tu n'en pouvais plus de cette soirée ? » Célibataire et exaspérée, il a encore raison. Personne ne l'attend, si c'est ce qu'il cherche à confirmer.  En même temps, c'est pas difficile à deviner, mais vaut toujours mieux s'en assurer. Pour avoir été autrefois trompée par son ex, Emilia s'est jurée de ne jamais être l'autre femme. Enfin, faut pas pousser les réflexions trop loin non plus parce que pour le moment, il ne se passe rien de bien vilain entre eux.  « Du coup tu viens chercher du réconfort auprès d'un mec irrésistible et bientôt disponible. » La réponse clichée qui a tout de même le mérite de la faire sourire. Il y a quelque chose de rassurant dans les réponses macho et prévisibles. « Non, personne ne m’attend. Je suis une grande fille, je suis capable de rentrer seule chez moi. » Quant au mec irrésistible ? Elle ne relève pas son commentaire parce que jusqu’à maintenant, elle résiste. Il a tout de même le mérite de la faire sourire. Eh oui, les hommes qui se pensent malins viennent souvent avec une bonne touche d’humour, ce qui ne peut jamais nuire. Elle reste silencieuse et lui sourit encore une fois. Vaut mieux pas se prononcer sur son côté irrésistible, qui sait, peut-être flanchera-t-elle avant la fin de la soirée. Bien que cela la surprendrait, elle serait quand même embêtée de s’être donnée un titre de femme intouchable qui finalement se révèlerait faux. C’est le meilleur moyen de passer pour une idiote, surtout avec un barman aussi… modeste. Elle le regarde reposer la bouteille auprès de ses semblables et déposer leurs verres dans le bac de verres sales. Il termine dans une heure, c’est pas si mal, ça peut passer rapidement. Emilia rougit, parce que normalement elle n’attend pas les gens, puisque ça lui donne un air un peu… Désespérée ? Au moins, elle ne l’est pas autant que la blonde qui est venue le voir il y a quelques instants. Il dit qu'il la trouve mieux qu’elle, ce qui lui fait lâcher un petit rire. La flatterie était trop facile pour réellement attendrir la brunette. « Je te laisse retourner à tes occupations alors. » Finit-elle avant de se reculer. Pas question de passer une heure au bar à attendre sagement, ça serait se tirer dans le pied et elle le sait. Elle n'attend pas une réponse de sa part, mais souhaite quand même qu'il vienne la retrouver après son quart de travail. Elle ne veut simplement pas clairement l'exprimer, sinon ça brise ... l'effet. Y a-t-il vraiment un mot pour décrire ça? Elle n'en sait trop rien et elle s'en fout carrément. Lia ne se retourne pas, mais elle serait prête à parier qu'il sourit en la regardant s'éloigner. Au bout de quelques pas, elle retourne à la table des peut-être-no-more-single ladies, mais décide de ne pas s'y attarder. À quoi bon rester seule à une table et avoir l'air de s'emmerder comme pas possible ? Elle scanne rapidement la salle et finit pas y voir une tête familière un peu plus loin, un collègue de bureau qui est attablé avec d'autres qu'elle ne connaît pas. Emilia va les rejoindre, se présente, fait un small talk avec eux qui se révèle à être assez long. On lui propose une bière, elle accepte. On lui propose d'aller danser et elle en a envie, mais la musique ne lui dit rien. Pas ce soir, une prochaine fois peut-être. Elle profite de cette occasion refusée pour filer elle aussi, les laissant entre eux. Plus loin, elle remarque la même blonde, au bar encore une fois. Elle est penchée par-dessus le comptoir et semble en train de proposer quelque chose à ''son barman'', comme elle doit se plaire à l'appeler auprès de ses dames de compagnies. Plus loin, ses amies sont sur le bout de leur chaise et guettent la scène avec attention. Le spectacle est beaucoup trop drôle pour Emilia, qui elle aussi regarde le tout avec un oeil critique. Ma belle, tu sais que si tu reviens trop à la charge, tu perds tout intérêt ? Les hommes ne veulent pas d'une fille facile, ça leur donne l'impression que n'importe qui peut te passer dessus. Enfin, un jour peut-être elle apprendra, mais ça ne concerne en rien Emilia. Peut-être aussi que le barman va quitter avec la blonde, c'est une possibilité. Possibilité qui ferait un petit pincement au coeur à la brunette, qui se sentirait vexée de passer au deuxième plan après une greluche. Mais bon, tout le monde est libre de choisir comment il passe son temps, du coup elle n'en voudrait pas à l'autre d'accepter la peut-être proposition de la part de blondinette. Après tout, tout est possible. Quand il y a de l'offre, il y a forcément de la demande.


© Pando

_________________

Yes, no, maybe ?
She loves the smell of warm coffee, bloomed roses & new beginnings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t681-that-s-rough-buddy
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 239 messages, depuis le : 12/04/2016
© AVATAR : JLB ♥ - angeldust
DC : Luky chou ♥
PSEUDO : TAZ

Âge : 29 yo (trop proche des 30 à son goût)
Adresse : Dans le lit de Kai, on y est trop bien, c'est trop confortable !

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: CAN'T STOP THE FEELING ! J.T
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Dim 8 Mai - 17:56


Et c’est qui le lion maintenant ?

Emilia&Silas

« C’est le cas classique : celle qui se fait larguer et qui jure de ne jamais retourner vers lui, mais qui se trouve à prendre la direction de son appartement en quittant le bar au lieu de rentrer chez elle. » Tu pourrais dire que tu as deviné ça d'un coup, mais ça serait clairement un mensonge. T'aimes bien mentir, mais tu as tes limites. Puis te doute qu'elle n'est pas idiote à ce point. Elle cache bien son jeu, mais elle est différente des nanas que tu as connu dans le passé. Du style la blonde du bar, proie trop facile, tu vois déjà le genre. Elle, non c'est différemment. Tu vas pas lui faire croire le topo, du mec qui sait tout. Là tu sais par habitude, en un an, tu en as vu des choses, des gens. Retrouvant souvent le même cas, les similitudes sont partout pareils. Tu aurais pu te tromper, mais faut croire que non. Petit applaudissement intérieur. Oui tu es doué, surtout pour l'observation. Quand quelque chose t'intéresse, on peut dire qu'il a toute ton attention. Là, elle t'intéresse. Puis tu as repéré les différents signes. Le fait qu'elle s'éloigne par exemple, ou qu'elle soit sur son téléphone. Une vraie soirée fille, c'est pas ça. Elles sont ensembles, rigoles, parlent, picolent et finissent la soirée ensemble. Là c'est plus soirée lamentation sur l'espèce masculine. Tu tâtes le terrain, pour savoir si elle a aussi un spécimen dans son entourage. Ceci expliquerait pourquoi elle te résiste tant … Ou pas. Heureusement tu te prodigues pas expert masculin, sinon t'es dans la merde. Vu qu'à tes yeux, les femmes sont toujours une énigme. La tienne l'a toujours été … Et voilà ! C'est plus fort que toi ! Depuis que tu es revenu, t'arrêtes pas de penser à elle. T'as fait le con, tu fuis et t'assumes, mais alors pas du tout ! Comme d'habitude en soit ! « Non, personne ne m’attend. Je suis une grande fille, je suis capable de rentrer seule chez moi. » La petite brune te ramène sur le droit chemin. Celui de cette soirée ! Et non dans tes souvenirs. C'est sûr que si tu penses ainsi, t'es mal barré. Focus. La brune et rien d'autre. « Dommage, j'aime bien servir de chauffeur. » Oui tu es à pied et alors ? Ceci n'empêche rien. Tu aurais pu dire bouclier, mais le côté chevaleresque, pas ton truc. Tu as laissé ton armure au vestiaire. Non, puis on étouffe dans une armure, sans déconner ! « Je te laisse retourner à tes occupations alors. » What ? Et voilà qu'elle s’efface de ton champ de vision. Te laissant voir son petit postérieur … Dam it ! C'est son problème ? Elle t'allume et part ! C'est pas très gentil. Tu secoues la tête et retourne à tes occupations. T'aurais préféré t'occuper d'elle … mais bon, tu as encore du boulot ! Une heure plus précisément. Un verre par ci, une table a débarrassé par là. Tu ne peux pas t'empêcher de la regarder du coin de l’œil. Tout en faisant ton boulot. T'as pas loupé le moment ou elle a dansé avec ce mec. Sérieusement ? Plus fils à papa tu meurs, si c'est son style. Soit ! « Tu m'as oublié ? » Hein ? De ? Ah bah voilà le retour de la blonde ! Décidément celle-là, lâche pas le morceau. « Pour dire vrai … oui ! » Elle a pas l'air heureuse de ta réponse, mais continue. Que faire ? Tu lèves les yeux et là, cette petit silhouette apparaît. Bingo ! « En fait, j'ai oublié de te préciser que ma copine est dans la salle. » Elle te regarde, genre pas possible. Tu lui indiques la petite brune… Elle te croit toujours pas. Bon mettons les actes aux mots, vous vous regardez parce que oui elle a compris que tu avançais vers elle. Et hop, tu l'embrasses. Elle semble pas te repousser. Tu avances près de son oreille. « Désolé j'avais besoin de me débarrasser de cette blonde. » Qui semble … te coller. Sa réaction est très … Tu la salues, tout en gardant une main sur les hanches de cette petite brune. Et voilà ! Elle est partie ! « Merci beaucoup de ne pas m'avoir giflé ! Je t'offre un verre pour me faire pardonner ou bien ... » Oui tu recommences avec le flirt ! On verra bien. « Au fait, moi c'est Silas. » C'est que les présentations n'ont pas été faites dans les règles de l'art ! « C'est mal venu de ne pas savoir le prénom de son mec non ? » Petit clin d’œil et te revoilà derrière le bar. Elle n'a pas fuit, c'est une bonne chose ! Fin pas encore …  

_________________

It's tearing me apart And she's slipping away I'm slipping away...Im I just hanging on to all the words she used to say? The pictures on her phone. I know when she looks me in the eyes. They don't seem as bright. No more, no more, I know. But she loved me at one time. Would I promise her that night ? Cross my heart and hope to die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t525-silas-forever-been-lost-
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 327 messages, depuis le : 28/04/2016
© AVATAR : Lucy Hale (c) Ashtoons
DC : Caitlin, la blonde qui cuisine mieux que toi.
PSEUDO : Lenaira (Aria)
Like a flower made of iron
Âge : vingt trois ans
Adresse : 11 Duke St | ROPEWALKS

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: Wild things - Alessia Cara
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Lun 9 Mai - 5:46



❝You want sensitive and understanding, stick with the therapist.You want great,
headbanging sex, get off the fucking phone and come with me.❞
Silas & Emilia
Il a remballé la blonde. Bien fait pour elle. Enfin, ce ne sont que des suppositions, mais à voir l’air du barman on dirait que c’est ce qu’il est en train de faire. Étant quelques mètres plus loin à l’autre bout du bar, Emilia ne peut pas vraiment entendre leur conversation. Elle s’amuse donc à mettre des mots sur leurs gestes, oui oui, comme une tarée qui a bu trop de shooters de Vodka au cours de la dernière heure. Par exemple, il peut dire à blondinette : « Oh, regarde là-bas, c’est la porte, tu peux y aller ! » quand il pointe la sortie située au fond de la salle, derrière Lia. « Je peux même t’y accompagner » propose-t-il lorsqu’il passe de l’autre côté du bar et se dirige vers la brunette qui ne peut s’empêcher de glousser devant sa propre connerie. Mais la blonde reste là, un regard de killeuse dans les yeux dirigé vers… Emilia ? Allez, souri ma belle, t’as dû payer une fortune en blanchiment de dents et en implants, alors montre-les au monde ! À ceux que ça intéresse du moins. Peut-être lui a-t-il dit qu’il quittait ? C’est vrai, il doit avoir terminé son quart de travail, mais elle ne fait pas mine de le suivre. Oh, non. C’est pas ça alors. Il s’arrête juste devant Lia et en une seconde, ses lèvres viennent se poser sur les siennes. Disons que normalement, Lia aurait eu le déclic immédiatement, mais pour le moment se sont ses pulsions qui prennent le dessus. Ses mains s’agrippent au pan de la chemine du brun et elle ne le repousse pas pour les brèves secondes que durent le baiser. Il dévie ensuite de sa bouche et quand Lia s’attend à recevoir un baiser dans le cou ou se faire mordiller l’oreille, elle l’entend plutôt chuchoter qu’il l’a pris comme repousse-nunuche.

Pardo?


Elle qui est affaiblie par l’alcool et qui était prête à flancher (oui bon, elle vient de le faire, mais on comprend le sous-entendu) se ravise et garde une posture droite. Elle en profite pour faire un sourire bien faux cul à la blonde lorsqu’elle part en roulant le cul, mais c’est pas elle que Lia a envie de regarder avec un regard de tueuse. Il garde sa main sur sa hanche en plus le con, comme pour l’utiliser comme repousse-greluche au maximum. Le barman repasse alors de l’autre côté du comptoir, rompant ce contact qui lui brulait la peau.

S’opposent alors deux émotions dans le petit corps de la brunette. Une partie d’elle a envie de partir, héler un taxi et rentrer chez elle sans jamais revenir dans cet endroit. Une gifle bien méritée et hop ! une sortie grandiose. On ne la traite par comme ça, comme une simple figure qui te sert à te sortir de situations gênantes et inconfortables.

L’autre partie d’elle, bien qu’elle fulmine tout autant que la première, jubile. Pourquoi ? Parce que maintenant, tout, ce jeu de flirt, devient bien plus intéressant. Il faut avouer que dans les deux cas, l’inconnu peut s’attendre à passer un mauvais quart d’heure. Malheureusement pour Lia et heureusement pour l’autre, l’alcool a raison de la partie qui souhaite à la brune une sortie grandiose lui permettant de garder sa dignité. Oups. Il a beau s'excuser, ouais ouais, le ''mal'' est fait.

« Merci beaucoup de ne pas m'avoir giflé ! Je t'offre un verre pour me faire pardonner ou bien ... »

Si tu savais seulement à quel point ça a faillit être le cas, mon chou. Une respiration permet à Emilia se revenir dans la game. Elle se détend, croise les jambes, replace sa jupe et se dit qu’en fait, c’est plutôt flatteur qu’il l’ait pris comme repousse-greluche, elle fait office de bon bouclier contre les poupées silliconées. (C’est ce qu’elle essaie de se faire croire, parce qu'en fait c'est pas flatteur du tout…)

« Au fait, moi c'est Silas. C'est mal venu de ne pas savoir le prénom de son mec non ? »

« Ça tombe bien, parce que t’es pas mon mec. »

Réponse du tact au tact. Haussement de sourcil et sourire en coin, faut pas oublier non plus les faits. Oui, Lia est encore là, sans qu’elle sache trop pourquoi. Il ne se doute peut-être pas qu’il s’est bien tiré dans le pied le Silas avec son move trop direct, mais bon. Au moins, le jeu continue entre les deux et Emilia est plus déterminée que jamais à ne pas se laisser avoir. Ohh que oui, il va ramer le gars. S'il pensait l'avoir dans sa poche, ou dans son lit, il se met le shaker dans l'oeil jusqu'au coude.

« Sinon, je te prendrais bien un shot de vodka. Tu me dois bien ça. »

Bon, faut pas la jouer trop agressive non plus, sinon il risque de prendre peur et se désintéresser le pauvre petit. Faut pas, il faut juste que Lia mène la danse. Et ça, elle sait y faire. Première tactique : ne pas lui donner son prénom. Il lui a donné le sien, mais il n’a jamais demandé lui de Lia clairement. Pendant une seconde, elle s’imagine lui dire qu’elle s’appelle Ginette, mais elle passerait clairement pour une conne s’il venait à le découvrir. Juste cette idée la fait glousser, ce qui attire l’attention de Silas. Focus Emilia, Focus ! Tu dois la jouer mystérieuse fabulous inatteignable, pas grosse tarte bourrée ! Bon, pour ça on repassera, parce qu’un nouveau shot vient d’être servi. Un petit tchin entre les deux et hop ! aussitôt bu. La chaleur de l'alcool envahit la brunette et un sourire se dessine sur ses lèvres. On pourrait presque croire qu'elle ne lui en veut pas. Quoiqu'avec les yeux brillants, l'obscurité et sa façon de se lécher la lèvre afin de prendre la goutte d'alcool s'y étant déposé, faudrait être fort pour savoir que pour Emilia, c'est mort. Elle sait clairement qu'elle finira la soirée seule. Enfin, la soirée n'est pas encore terminée, faut continuer de jouer.

« Alors, Silas, t'as souvent l'habitude de prendre des jeunes femmes sans défense pour te défiler devant des sangsues peroxydées ? »

Emilia a presque terminé sa phrase avec « où est le mâle en toi ? », mais elle se retient. En fait, elle croit se retenir? À voir le regard que lui lance Silas depuis l'autre côté du bar, elle ne sait plus si elle a vraiment gardé cette dernière remarque pour elle-même. Oups. Ça, c'est la vodka. Combien de verres a-t-elle pris ? Un, deux, hum... six.. heu. Trop pour les compter. Au moins, elle l'a mis au défi... oùùùùù elle passe encore pour une tarte bourrée. Merde! Plus trop le choix, faut faire avec et assumer. Elle se rapproche du bar, et pose ses coudes dessus en prenant bien soin de mettre ses petits attributs féminins qui ne font sûrement aucune différence en valeur et aborde un air interrogatif.

© Pando

_________________

Yes, no, maybe ?
She loves the smell of warm coffee, bloomed roses & new beginnings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t681-that-s-rough-buddy
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 239 messages, depuis le : 12/04/2016
© AVATAR : JLB ♥ - angeldust
DC : Luky chou ♥
PSEUDO : TAZ

Âge : 29 yo (trop proche des 30 à son goût)
Adresse : Dans le lit de Kai, on y est trop bien, c'est trop confortable !

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: CAN'T STOP THE FEELING ! J.T
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Mar 10 Mai - 14:05


Et c’est qui le lion maintenant ?

Emilia&Silas

Bon on ne peut pas clairement dire que ta stratégie a fonctionné à cent pour cent … Au moins, tu as pu repoussé la blonde, mais ta petite brune semble … différente. Suffit de voir la remarque qu'elle t'a subtilement balancé … Enfin subtilement, c'est vite dit. Elle aurait eu des flingues à la place des yeux, tu serais déjà mort ! C'est de ta vie qu'on parle et là tu joues trop avec. Enfin, elle accepte tout de même ce petit verre, on ne refuse jamais un verre gratuit. Non ? Absolument pas. En tout cas, elle le refuse pas, ainsi tu peux éventuellement rester dans le jeu. Quoique c'est peut-être déjà mort ? Elle ne t'a pas repoussé, elle t'a pas giflé, elle t'a juste rembarré violemment. On pourrait dire que c'est du pareil au même, mais … tu t'avoues pas perdant ! Il t'en faut plus pour partir en courant et perdre le jeu ! Pour l'heure, tu te reconcentres. Elle sait comment tu t'appelles, hors toi… Bah tu l'ignores. C'est qu'elle a décidé de se la jouer « mystérieuse », elle sait qu'elle titube ? Ne pas lui faire remarquer car tu perdrais toutes crédibilité ! Et surtout les petites chances … Oui tu es de nature optimiste. Le verre n'est jamais totalement vide, certes là il l'est complètement … Et alors ? T'as encore tes chances ? Tu pars du principe que si la gifle n'a pas eu lieu, c'est qu'il y a encore une chance. Et surtout : elle est encore là ! Signe ! Tout n'est pas perdu, enfin tu l'espères. « Alors, Silas, t'as souvent l'habitude de prendre des jeunes femmes sans défense pour te défiler devant des sangsues peroxydées ? »  On peut dire qu'elle n'y va pas de mains mortes. Tu rigoles à sa remarque. Elle sort une autre phrase, mais tu n'es sûr de comprendre. Elle a plus d'alcool dans le sang, qu'elle pense. Voilà qu'elle tente de rester fiable. Tu ne peux t'empêcher de sourire. Keep cool ! Ne pas lui faire remarquer et surtout lui laisser croire qu'elle est mystérieuse et tout le tralala. Fin en attendant, tu le vois qu'elle est bourrée. L'habitude de bosser dans un bar. Des spécimens, tu en as vu tout un paquet ainsi que des filles bourrées. « Hum … j'avoue que non, d'habitude je les préfère consentante ! Au début, elles font les farouches et puis elles se laissent faire. » Petit clin d’œil. Tu t'appuies sur le bar, enfin sur le truc derrière toi. Fixant ta petite brune. « Si ça te peut te rassurer, ce n'était pas calculé, elle voulait vraiment pas me lâcher. Et puis t'étais là … Dans un sens, c'est un peu ta faute ! » Petit retournement de situation. Pas sûr que ça fonctionne. Tu verras bien. « C'est vrai après tout, tu me regardais, d'un sens tu m'as aidé dans la combine. » Bon c'est vrai que tu aurais pu ne pas te servir d'elle, mais tu n'as vraiment pas réfléchir. Ça c'est toi ! « Fin t'avais pas l'air contre ! » Au contraire, la façon qu'elle avait de te tenir, tu aurais juré qu'elle voulait continuer … « J'dirais même que ton corps en demandait plus. » Et hop petit sourire narquois et le regard qui va bien. En plus, tu ne dis pas des conneries ou alors son corps ment bien. La tête peut mentir, mais pas le corps. Tout se ressent. Fin c'est ce que tu penses. Après, allez savoir, elle jouait peut-être la comédie. « Alors Mlle qui ne sera jamais ma copine, aurais-tu un prénom ? Histoire de savoir si tu mérites un autre verre. » C'est pas tout, mais elle ne s'est pas présentée et tu as oublié de lui dire. Les formalités ce n'est pas spécialement ton truc. La preuve avec ta dernière conquête … enfin bref. 

_________________

It's tearing me apart And she's slipping away I'm slipping away...Im I just hanging on to all the words she used to say? The pictures on her phone. I know when she looks me in the eyes. They don't seem as bright. No more, no more, I know. But she loved me at one time. Would I promise her that night ? Cross my heart and hope to die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t525-silas-forever-been-lost-
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 327 messages, depuis le : 28/04/2016
© AVATAR : Lucy Hale (c) Ashtoons
DC : Caitlin, la blonde qui cuisine mieux que toi.
PSEUDO : Lenaira (Aria)
Like a flower made of iron
Âge : vingt trois ans
Adresse : 11 Duke St | ROPEWALKS

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: Wild things - Alessia Cara
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Mar 10 Mai - 18:48



❝You want sensitive and understanding, stick with the therapist.You want great,
headbanging sex, get off the fucking phone and come with me.❞
Silas & Emilia

Abort mission. Abort mission. Deux petits mots tout simple qui ont vite fait de ramener Emilia à l’ordre. Décidément, le masque de la fille fabulous mysterious inatteignable est trop difficile à porter. Déjà qu’elle a de la difficulté à garder son équilibre, essayer de porter un masque c’est juste un poids supplémentaire qui ne lui est pas nécessaire. C’est pas Beyonce que Silas a vu en elle les fois précédentes où il l’a abordé, mais bien une brunette aux yeux verts qui sourit beaucoup et qui ne part pas avec n’importe quel inconnu. Une fille tout ce qu’il y a de plus normal quoi. En plus, c’est mélangeant et difficile d’essayer de se donner une personnalité de fille qu’on est pas vraiment quand notre niveau d’alcoolémie ne cesse de monter. S’il y a bien un truc que Lia n’aime pas, c’est de se ridiculiser, ce qui va certainement arriver dans les prochaines minutes si elle ne change pas de tactique. Enfin, elle voit bien que Silas se moque d’elle, mais si elle continue ça risque d’être pire. Évidemment, elle n’est toujours pas intéressée à finir la nuit avec le brun après son move de repousse greluche, mais ses pulsions pourraient reprendre le dessus si elle décide de continuer à boire. Non, non, elle doit se calmer. Prend ça cool, juste rester elle-même, c’est à dire une fille pas facile à ramener chez soi, ça devrait aller. Par contre, elle reste joueuse et intéressée à ce con au sourire charmeur. C'est beaucoup trop plaisant pour call it a night.

« Hum … j'avoue que non, d'habitude je les préfère consentante ! Au début, elles font les farouches et puis elles se laissent faire. Si ça te peut te rassurer, ce n'était pas calculé, elle voulait vraiment pas me lâcher. Et puis t'étais là … Dans un sens, c'est un peu ta faute ! »

Ah, ça c’est la meilleure ! Il met ça sur sa faute ? La bonne blague ! Bon, le moment où il fait allusion à son côté farouche, elle rigole encore comme une poire, mais ça passe. Heureusement, son rire est rapide et discret, pas un rire de fille qui fait semblant. Emilia le laisse continuer de s’expliquer, curieuse sur sa version des faits, curieuse de savoir quelle justification il pourra bien lui sortir.

« Fin t'avais pas l'air contre ! »

« Non, mais j’étais consentante, c’est pas ça la question. » C’est vrai quoi ! Elle est bien heureuse d’avoir eu un baiser du barman, c’est juste que de l’avoir obtenu dans le but de repousser une autre fille, ça passe pas. Comme elle se l’est dit au début de la soirée, vaut mieux jouer la carte de l’honnêteté, c’est plus facile.

« J'dirais même que ton corps en demandait plus. »

Grillée. Elle regrette presque d'avoir agrippé les pans de sa chemise, mais ce qui est fait est fait. Mais ça, c’était au début de la soirée, plus maintenant. Enfin, oui, peut-être maintenant, enfin, éventuellement, plus tard, PEUT-ÊTRE, parce qu’il a un sacré bout de chemin avant de remonter la pente, l’autre. Bon, elle ne relève pas la remarque, c’est mieux pour elle de toute façon, elle n’a pas d’idée de réplique cinglante qui lui vienne instantanément et même si elle en avait une, elle a atteint son quota. C’est pas en étant impolie qu’on garde l’attention d’un homme sollicité par d’autres. Allons-y pour une accusation égale à celle qu’il vient de lui porter.

« Au lieu de dire que c’était ma faute, tu veux pas juste avouer que t’en crevais avais envie ? »

... toi aussi.

C’est sûrement une évidence, parce que s’il en avait pas envie il ne l’aurait juste pas fait. Mais c’est sa faute, alors c’est à lui d’assumer et de réitérer son intérêt pour elle, parce que pour le moment, elle se sent devenir comme la blonde, aka devenir celle qui court après lui quand ce n'est pas le cas.  Ça devrait pas être l'inverse? Il vient la voir, lui offre des verres, vient l'embrasser... Ouep, c'est lui qui est après elle, pas l'inverse.

« Alors Mlle qui ne sera jamais ma copine, aurais-tu un prénom ? Histoire de savoir si tu mérites un autre verre. »

Ah bah sur ça, ils sont d’accord !

« Emilia. Et pour le verre, pas maintenant, mais merci c’est gentil de me le proposer.»

Sa phrase est terminée par un sourire qui se veut plus sincère que les précédents. Pas un sourire en coin charmeur comme elle tentait de mettre en place des dernières fois, non juste un sourire gentil. Fuck Beyonce et ses airs de femmes parfaites, elle la laisse devenir l'idole de ses amies célibataires d'il y a quelques heures. Maintenant Lia est juste Lia, elle a bu, elle veut jouer, c’est tout, c'est mieux comme ça. Finalement, elle se redresse et adopte une posture plus convenable, sa pose précédente ayant eu pour effet de faire reculer Silas et le faisant s'appuyer sur le comptoir derrière lui. Elle capte bien son regard dévier une mili seconde quand elle change de posture, ce qui la fait sourire encore plus. Bon, et maintenant quoi? Pour les tournées d'alcool, c'est mort pour Lia si elle ne veut pas finir en train de danser sur le bar. Sinon, la piste de danse est bien remplie en cette heure avancée, mais aller danser avec un barman sur son lieu de travail, meh. Ce n'est pas elle qui va initier ce move si c'est pour arriver. On dirait bien qu'il ne reste que la conversation.

« Alors, maintenant que je sais ton prénom, comment tu prépares les cocktails et comment tu embrasses, il n'y a pas d'autre chose que je devrais savoir sur toi ? »

Ils s'entendent bien et aiment jouer, aussi bien en apprendre plus sur son adversaire. La nuit a beau être avancée et elle a beau savoir qu'elle va rentrer seule, Emilia n'a tout de même pas envie de quitter. Silas la fait rire avec ses sourires et ses justifications pourries, ça lui donne un avantage dans la partie. Elle qui déteste donner son attention à quelqu'un, lui pourtant offre la sienne pour le temps restant de cette soirée.


© Pando

_________________

Yes, no, maybe ?
She loves the smell of warm coffee, bloomed roses & new beginnings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t681-that-s-rough-buddy
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 239 messages, depuis le : 12/04/2016
© AVATAR : JLB ♥ - angeldust
DC : Luky chou ♥
PSEUDO : TAZ

Âge : 29 yo (trop proche des 30 à son goût)
Adresse : Dans le lit de Kai, on y est trop bien, c'est trop confortable !

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: CAN'T STOP THE FEELING ! J.T
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Lun 16 Mai - 16:03


Et c’est qui le lion maintenant ?

Emilia&Silas

En temps normal, rien de ceci ne se passe comme ça. Bon ça dépend des soirs, ça t'es déjà arrivé de demander de l'aide à une fille pour te débarrasser d'une autre. Une fois, si ta mémoire est bonne, mais elle te fait souvent, trop souvent, défaut ! Donc mieux vaut ne pas t'y fier. Elle peut-être fiable pour beaucoup de chose, mais pour les conquêtes … Next ! Vu qu'elle arrête pas de t'envoyer des images d'une personne… Là par exemple, tu te remémores votre premier vrai rencard. Catastrophique. Mémorable. Unique. C'est le genre de truc qui ne pouvait arriver qu'à vous. Ce qui t'arraches un petit sourire. Tu chasses vite ses pensées, focus sur la petite brune. T'as conquête du moment. Elle te résiste, prouve qu'elle existe d'une certaine manière. Toi tu as trop traîne avec les français, va falloir que tu changes tout ça. Elle essaie de te faire passer pour un connard. D'une certaine façon, t'en es un, mais faut pas pousser le bouchon trop loin non plus. T'es pas que ça. Fin tu espères et puis surtout elle n'avait pas l'air offusqué et contre cet échange. Donc pourquoi tant de simagrées  ? Elle fait toute une histoire d'un simple baiser, t'as rien fait de mal, juste poser tes lèvres sur les siennes. Vous en aviez tous les deux envies, rien de grave. Fin bon, tu sens bien que tes chances sont infimes à présent. Too bad ! Bien qu'elle soit toujours là, pour toi c'est tout de même un signe ! C'est Pringles qui te l'a appris, lorsqu'une fille reste, c'est qu'il y a un espoir, aussi infime soit-il ! Tu peux toujours faire changer la donne. Faut que tu t'en donnes les moyens et surtout que tu lui montres qu'elle pourrait passer à côté de quelque chose de cool. Toi quoi ! « Au lieu de dire que c’était ma faute, tu veux pas juste avouer que t’en crevais avais envie ? » Tu esquisses un petit sourire et te penches vers elle. « Ah mais je ne niera jamais que j'ai envie de toi ! Et toi ? » Et toc. Du tac au tac ! C'est ainsi qu'il faut faire. Tu lui as répondu aussi rapidement qu'elle a enchaîné les verres ce soir. En plus, c'est vrai, tu as envie d'elle, mais elle. C'est vrai quoi. Un coup, elle te dit non, un coup oui. Assez perturbant. Autant que tu saches direct, si tu as tes chances ou pas. On sait jamais de quoi demain est fait, mais bon si c'est pour espérer un truc qui ne viendra jamais … Autant lâcher prise maintenant. Tu es un joueur, mais tu as tes limites. T'as pas non plus envie de devenir un harceleur ou l'opposé de ce que tu es ! Fin pour l'heure, t'as pas envie de baissé les bras. L'enjeu est bien trop important ! Tu sens qu'elle en a envie, elle veut juste se faire désirer. Le jeu. Et puis c'est plus marrant que chopper une fille qui dit oui en deux coups. Là, au moins tu peux t'éclater. Il y a de la matière. « Emilia. Et pour le verre, pas maintenant, mais merci c’est gentil de me le proposer.» Elle te révèle enfin ton prénom. Tu attrapes un verre, ainsi qu'un jus. Le secouant et tapant au cul, histoire de faire remonter la pulpe et surtout plus de facilité pour l'ouvrir. « Et bien Emilia, enchanté de faire ta connaissance, mais rassure toi, je comptais t'offrir un truc plus frais ! » Tu poses le jus sous ses yeux. C'est qu'elle en a besoin, même si elle le dira pas. Toi tu te sens bien, l'alcool te réussit plutôt bien. Puis tu n'as pas autant bu que ça. Et surtout, t'es habitué avec le temps. Il n'est pas encore né le gars qui arrivera à te coucher. Des cuites, tu en as pris des sacrés durant cette année, de quoi remplir un rayon… Fin ce n'est pas le moment de se remémorer les bons souvenirs. Oui c'est de bons souvenirs pour toi, même si l'alcool a été un moyen pour oublier tout ce qui s'est passé ! Tu en gardes de bons souvenirs. « Alors, maintenant que je sais ton prénom, comment tu prépares les cocktails et comment tu embrasses, il n'y a pas d'autre chose que je devrais savoir sur toi ? » Tu ne peux t'empêcher de rire à ses paroles. « Et bien tu serais agréablement surprise de savoir que je peux encore te surprendre ! » Et oui elle ne sait rien de toi ! « Et dis-moi le petit résumé te plaît ? » Tu croises les bras sur ton torse. « Et j'ai le droit de savoir deux trois choses sur toi ? Hormis que tu aimes te faire désirer et que tu tiens pas l'alcool et que tu détestes servir d'alibi ? » Tu bloques ton regard dans le sien. C'est qu'elle t'intéresse au final. Et puis bon si elle veut en savoir plus sur toi, autant que ça soit réciproque !  
  

_________________

It's tearing me apart And she's slipping away I'm slipping away...Im I just hanging on to all the words she used to say? The pictures on her phone. I know when she looks me in the eyes. They don't seem as bright. No more, no more, I know. But she loved me at one time. Would I promise her that night ? Cross my heart and hope to die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t525-silas-forever-been-lost-
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 327 messages, depuis le : 28/04/2016
© AVATAR : Lucy Hale (c) Ashtoons
DC : Caitlin, la blonde qui cuisine mieux que toi.
PSEUDO : Lenaira (Aria)
Like a flower made of iron
Âge : vingt trois ans
Adresse : 11 Duke St | ROPEWALKS

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: Wild things - Alessia Cara
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   Jeu 19 Mai - 4:22



❝You want sensitive and understanding, stick with the therapist.You want great,
headbanging sex, get off the fucking phone and come with me.❞
Silas & Emilia

Silas a bien vu l’affaire, le verre de jus –orange canneberge, comme elle les aime- a pour effet de rafraichir la jeune femme comme il se doit. Elle peut maintenant dégriser, enfin, peut-être qu’elle reprendra un verre bientôt, seul l’avenir lui dira. La foule au bar commence à se dissiper, le dj enchainant les chansons populaires qui donnent envie de danser. Tout le monde doit vouloir profiter de la fin de la soirée maintenant que l’heure avance. Tant mieux, ça leur laisse une bonne partie du comptoir pour eux seuls.

« Et bien tu serais agréablement surprise de savoir que je peux encore te surprendre ! »

Encore une réponse macho qui a pour effet de faire sourire Emilia. C’est qu’en fait, il est comique le barman, il regagne des points. Pas beaucoup, mais quelques uns. Les gars de son genre ont toujours eu mérite de charmer la brunette, allez savoir pourquoi ! Ils sont sur d’eux, savent ce qu’ils veulent sont généralement de bonne compagnie pour la nuit.

« Et dis-moi le petit résumé te plaît ? »

« Je dois dire qu’il n’y a rien de trop négatif pour le moment. »

Ajoute-t-elle en riant encore une fois. Au moins, elle n’a pas l’air d’une greluche, tout va pour le mieux. Les remarques de séduction continuent entre les deux, mais c’est beaucoup plus sincère qu’au début de la soirée. Comme si le jeu avait pris une tournure différente, plus vrai.

« Et j'ai le droit de savoir deux trois choses sur toi ? Hormis que tu aimes te faire désirer et que tu tiens pas l'alcool et que tu détestes servir d'alibi ? »

« J’ai posé la question en premier, mais je suis gentille, je vais quand même te répondre. »

Alors, que peut-elle lui révéler ? Silas ne s’attend sûrement pas aux réponses traditionnelles du genre, j’ai 23 ans, j’habite à Ropewalks et je travaille en communications. Non, il faut mieux, quelque chose de moins banal et de moins formel. Au même moment, son téléphone se met à vibrer, mais pas une fois, ni deux, mais bien en continu. Surprise, la jeune femme fait un signe de la main à Silas le temps qu’elle le sorte de sa poche pour le consulter. Des dizaines de messages ne cessent d’y entrer, tous de la part de ses amies avec qui elle est sortie. Leur ton est dramatique, comme s’il s’était passé quelque chose de grave. Probablement que l’ex en question n’a pas voulu revoir celle qu’il a laissé et elle est encore plus mal en point. Exaspérée, Emilia leur envoit un rapide sms avant de remettre son téléphone dans son sac.

« Il y a bien un truc tu peux savoir. »

Son regard parcourt le comptoir et s’arrête un peu plus loin sur une pile de sous-verre en carton. Elle en prend un, sort un sharpie de son sac (oui, il y a vraiment n’importe quoi dans son sac) et y gribouille son numéro avant de le tendre à Silas.

« J’en ai pas finit avec toi. »

Une petite phrase, puis elle se lève et se dirige vers la sortie. Pas besoin de lui dire que ses amies la sollicitent, ce n’est pas pertinent. En plus, avec son talent de déduction, il a probablement déjà saisi toute la chose. Non, il ne faut pas gaspiller ses mots à fournir des excuses et des explications lorsque ce n’est pas nécessaire. À quelques pas de la sortie, Emilia se retourne une dernière fois pour adresser un dernier sourire au barman, qui la regarde depuis derrière le comptoir.

© Pando


- terminé -

_________________

Yes, no, maybe ?
She loves the smell of warm coffee, bloomed roses & new beginnings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t681-that-s-rough-buddy
Contenu sponsorisé


▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


MessageSujet: Re: Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et c’est qui le lion maintenant ? FT Emilia
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Haiti a maintenant un premier ministre ...
» [vente] R armure lion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L O V E (and other bullshit) :: CITY OF LIVERPOOL :: BALTIC TRIANGLE :: Baltic Fleet-
Sauter vers: