LES ANNONCES DU MOMENTINTRIGUE AFRICA OYETOMBOLA

Partagez | 
 

 I lost my way | Emilia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 648 messages, depuis le : 30/03/2016
© AVATAR : Shenae Grimes
PSEUDO : Aekokuro

Âge : 24 yo
Adresse : #27 Duke St, Ropewalks

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: I Can Be Somebody - Deorro
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
2/5  (2/5)

MessageSujet: I lost my way | Emilia   Sam 4 Juin - 11:09


I lost my way
avec Emilia Lindley

Ils sont où, ces soit-disant amis prêts à s'éclater à n'importe quel moment de l'année ? Y'a des affiches partout dans Liverpool, annonçant le festival Africa Oyé. Tout le monde est excité à l'idée de découvrir les stands, d'entendre le son pulsé, d'apprendre cette culture. Et malgré ça, j'suis toute seule à y aller. Mais j'en ai rien à foutre. Ça ne m'empêchera pas de m'amuser. J'adore cette ambiance festive. Il y en a partout. Mais c'est organisé. Lumineux. La foule encombre les rues. Les sourires affichés sur chaque visage. Les odeurs de nourritures embaument le voisinage. Et parce que je suis passionnée par mon travail, je passe forcément par le stand des massages africains. Découvrir de nouvelles techniques et éventuellement proposer une nouvelle formule au spa. La jeune femme m'enseigne quelques gestes. En teste certains sur moi qui me détendent instantanément et me laissent abasourdie. Sensation de bien être. Et pour me souhaiter une bonne soirée, elle m'offre cette boisson fruitée qui sent bon dans une petite fiole opaque. Elle m'accompagne d'un mouvement assuré. Cul sec. Je grimace mais la saveur s'adoucit après quelques secondes, laissant mon haleine gourmande. Je la remercie. Passe à un autre stand. Un stand, une fiole. J'sais pas comment je vais finir cette soirée. Mes joues rosissent. Je rigole. Je souris. Et ce bijou. Je suis tombée amoureuse de ce collier aux breloques turquoises et argentées. Ce ras-du-cou qui complète parfaitement la tenue que je porte pour cette occasion ; jupe longue aux inspirations savanes et ce bustier noir qui cintre ma taille. Ce festival africain auquel je n'avais pas pu participer l'année dernière me mène au dernier stand, celui de la médecine alternative, où était exposé ce fameux collier. Cette femme, un peu dodue, jouait de ses mains pour soigner les maux, chuchotant des prières, des formules magiques, j'sais pas trop. Ses doigts tremblants. Ses yeux presque blancs. Je n'arrive même pas à me rappeler si je l'ai rêvé ou si j'ai assisté à ces soins. J'ai bu une de ses potions, qui m'a d'ailleurs arrachée la gorge avant de sentir la douce chaleur procurée dans tout le haut de mon corps. Cet envoutement qui maintient encore son effet, alors que je me déhanche devant la scène. Concert exceptionnel. Mes bras qui ondulent au dessus de ma tête, au rythme du son africain. J'ai l'impression d'être une âme déchainée cloisonnée dans un corps mou et nonchalant. Et je sens un poids s’alourdir sur mes épaules, sur mes trapèzes. Autour de mon cou. Le collier. Cette femme sorcière qui me l'a offert après lui avoir murmuré des mots incohérents avant de me l'attacher. Et maintenant, je me sens envoûtée. Possédée. Je ne peux que danser. Sentir. Toujours cette chaleur enivrante. Ma tête qui se vide. Je me force à rester debout. Mon cœur s'alignant au rythme du tempo donné par les musiciens. Et putain, qu'est ce que ça fait du bien.
lumos maxima

_________________

Remember me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t292-hazel-enjoy-the-little-t
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 327 messages, depuis le : 28/04/2016
© AVATAR : Lucy Hale (c) Ashtoons
DC : Caitlin, la blonde qui cuisine mieux que toi.
PSEUDO : Lenaira (Aria)
Like a flower made of iron
Âge : vingt trois ans
Adresse : 11 Duke St | ROPEWALKS

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: Wild things - Alessia Cara
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: I lost my way | Emilia   Mer 8 Juin - 1:22



❝I'm a girl, I want a girl & I'm totally ok with that. ❞
Hazel & Emilia

Emilia fixe le petit garçon devant elle, confuse. Il y a un moment, il était un vieil homme, elle est prête à jurer. Il s’amuse à lui tendre une fiole d’un verre brun opaque, impossible de deviner ce qu’elle contient. Comment s’est-elle retrouvée devant lui ?

Bon, si on repasse la journée: Emilia est arrivée plus tôt aujourd,hui avec des amis du bureau. Oui, tout se passait bien jusqu’à ce qu’un commence à mal aller et que l’autre se propose pour le ramener. C’est pour ça que Lia se retrouve toute seule au festival, oui. Pourquoi a-t-elle des soucis de mémoire ? Elle n’a pas vraiment bu, sauf cette boisson qu’une femme aux multiples bracelets lui a tendue après qu’elle soit entrée dans sa tente pour y admirer les grigris. À voir ses grands yeux noirs malicieux, on aurait pu dire qu’elle avait un secret, comme si elle savait quelque chose sur Lia qu’elle-même ignorait. La petite brune arrive pour sortir, mais la femme lui attrape le bras et lui pointe la scène au loin. Confuse, la brune la salue, puis quitte son stand.

Étrange, c’est tout ce qu’elle trouve comme mot pour décrire la situation.

La voilà que ses pas la mènent aux stands des médecines traditionnelles. C’est là que le vieil homme «devient» un petit garçon et que Lia en perd les mots. Quand le vieux passe passe derrière la tente, un petit garçon d'environ sept ans en ressort. Lia va voir derrière, mais non, personne. Ferme ta bouche, tu vas gober les mouches. Elle lève le bras et tente quelque chose, mais le petit part et court se réfugier dans les bras d’une femme qui semble être sa mère. Souriante, elle regarde Emilia et lui prend le bras avant de murmurer des paroles qu’elle ne comprend pas. Toute la confusion qui habitait le corps de la petite brune la quitte et maintenant, elle ne veut que danser. Avant de partir, le petit garçon lui prend la main et y glisse la fiole avec laquelle il la narguait quelques minutes plus tôt.

« Merci » Répond Emilia avant de se diriger vers la scène.

Sur le stage se produit un groupe que la brune ne connait pas. Il y a des tamtams, des instruments plus rustiques et même si elle est beaucoup plus de type pop, le rythme vient directement la chercher. Toutes ses percussions lui donnent envie de bouger son corps comme jamais auparavant. La voilà au centre de la foule, sautant d’un pied à l’autre, levant les bras. Elle ne se souvient pas comment elle a commencé à danser, ni comment elle s’est rendu au centre de la foule et elle s’en fiche.

Les tamtams deviennent de plus en plus rapides, elle crie à leur rythme. Un gars près d’elle la regarde avec des yeux gourmands, mais elle ne le voit pas. Dans la folie du moment, Lia prend cette fiole qui était maintenant au fond de sa poche et elle qui la trouvait suspicieuse il y a quelques instants veut maintenant boire son contenu. Autant profiter du festival à son meilleur.

Hop ! Aussitôt, une douce chaleur envahit Emilia. Puis, ça brule. Ça brûle sa gorge, ses poumons, ses bras. Le feu se propage et s’éteint presqu’aussi rapidement qu'il a démarré. Sensation désagréable, mais qui lui laissent le cœur chaud et la bouche en feu. L’homme continue de la regarder, mais elle ne le voit toujours pas. Tout ce qu’elle voit, c’est cette jeune femme derrière, celle qui danse comme s’il n’y avait pas de lendemain. Celle qui danse comme Lia. Son cou est orné d’un collier turquoise magnifique qui hypnotise la brunette. Sans ménagement, elle repousse l’homme qui lui faisait de l’œil pour se rapprocher de la belle inconnue. Une fois près d’elle, Lia s’arrête quelques secondes avant de se remettre à danser près d’elle. La belle au collier ne la remarque pas immédiatement, mais dans ses mouvements, Emilia lui prend la main. Elle ne la repousse pas et c’est tant mieux, parce que tout ce que Lia souhaite, c’est se rapprocher de plus en plus d’elle.  

© Pando

_________________

Yes, no, maybe ?
She loves the smell of warm coffee, bloomed roses & new beginnings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t681-that-s-rough-buddy
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 648 messages, depuis le : 30/03/2016
© AVATAR : Shenae Grimes
PSEUDO : Aekokuro

Âge : 24 yo
Adresse : #27 Duke St, Ropewalks

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: I Can Be Somebody - Deorro
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: I lost my way | Emilia   Dim 12 Juin - 17:44


I lost my way
avec Emilia Lindley

Pourquoi cette sensation que mes bras sont lourds ? Que mes jambes deviennent coton ? Que mes paupières imposent l'obscurité à mes prunelles brunes, alors que je lutte pour les maintenir ouvertes ? Pourquoi cette sensation que le son atteint mes tympans depuis des kilomètres ? Je suis le mouvement du monde. Ça hurle. Ça chante. Ça danse. Ça se dandine. Ça flirte. Et moi je suis là, mêlée à la foule, passant inaperçue, je crois. Quelques secondes j'imite les filles, les gars, qui m'entourent, en jouant avec mes bras, en ondulant mon bassin, en balançant mes cheveux libres de droite à gauche, en frappant le sol avec mes pieds nus. Tout ça en suivant les retentissements de la puissante sono. J'ai égaré mes sandales, je ne sais plus où. Je ne sais plus quand. Quelle importance. Et d'autres secondes, je me perds, oubliant la scène, le concert, les centaines de personnes qui me collent, mes oreilles bourdonnantes. Et j'me sens dans un univers qui n'est pas le mien. Je ne me sens plus maître de mes mouvements, de mes envies, de mon être. Je repense parfois au collier qui habille mon cou, les breloques tombant joliment sur la naissance de ma clavicule. Toujours son poids, qui pèse, mais que je supporte. Et maintenant... cette chaleur dans ma poitrine qui ne me quitte plus. J'ai ingurgité trop de fioles au contenu inconnu. Sans me soucier. Sans hésiter. Et maintenant, je suis brulante de l'intérieur.

Je danse, insouciante, comme jamais. Tantôt chancelante. Tantôt sûre de moi. Et une main, douce caresse, saisit la mienne. Je ne m'échappe pas, trop curieuse de découvrir la personne qui est au bout de ses doigts fins et délicats. Je m'immobilise un instant. Mes yeux suivent le chemin qui nait de son poignet, son bras, son épaule, son cou, son visage et s'achemine jusqu'à ses cheveux. Créature divine. Et mon regard dans le sien, mon cœur loupe un battement. J'comprends rien. Je serais à la limite de suffoquer, tant l'affolement de mon cœur devient incontrôlable. Ses pupilles qui m'envoient des décharges électriques. Électricité qui ravage mon corps. Mes doigts se resserrent sur sa main, et je l'attire vers moi, pour que ses pas rebondissent au même rythme du tempo. C'est bien la première fois que je ressens cette force qui me manipule. Cette force invisible qui me chamboule, et m'attire vers elle. Cette jolie brune. Ses joues rosées. Mon regard se veut intense. Pour elle. Juste, pour elle. Et maintenant qu'elle est proche, je peux admirer chacun de ses traits. Et je devine même sa douce odeur. Parfum fruité. J'peux pas m'empêcher de me mordiller les lèvres. Soudaine envie de lui dévorer les siennes. Elle me fait tourner la tête. Sensation inhabituelle. Une fille, non, une jeune femme, qui m'attire irrésistiblement. C'était quoi, toutes ses boissons, que j'ai ingurgité sans me poser de question ? En tant normal, lucide, je ne me serais jamais retournée sur la gente féminine. Mais là, je n'ai d'yeux que pour elle, depuis que sa peau est entrée en contact avec la mienne. J'peux plus me détacher. J'suis comme aimantée. Peur de briser cette fusion qui pourrait me faire mourir.

Ses doigts pris en otage par les miens depuis qu'elle a posé sa main sur moi, ne font que s'entremêler, jouer, et danser entre eux. Ma main libre se pose sur sa hanche, et l'amène contre mon bassin dans un mouvement lent et maîtrisé. Je savoure ce contact qui me fait sourire. Mon esprit est ailleurs. Je laisse carte blanche à mes envies. Et elles nous font valser, collées serrées, dans une étreinte que je ne pensais pas si agréable. Si alléchante. Ma langue humidifie mes lèvres, alors que mes yeux voguent de sa bouche sucrée à ses prunelles ensorcelantes. J'sais plus ce que je dois faire. Ce qu'elle veut. Ce qu'elle attend de moi. On est juste fondues à la foule qui se trémousse, alors que nous allons à une danse plus lente et plus sensuelle que les autres. Mais je les ignore tous. Sauf elle. Elle qui m'hypnotise. Elle dont j'ai envie de gouter ses lèvres. Sa peau. Entière.

lumos maxima

_________________

Remember me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t292-hazel-enjoy-the-little-t
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 327 messages, depuis le : 28/04/2016
© AVATAR : Lucy Hale (c) Ashtoons
DC : Caitlin, la blonde qui cuisine mieux que toi.
PSEUDO : Lenaira (Aria)
Like a flower made of iron
Âge : vingt trois ans
Adresse : 11 Duke St | ROPEWALKS

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: Wild things - Alessia Cara
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: I lost my way | Emilia   Mar 28 Juin - 5:13



❝I'm a girl, I want a girl & I'm totally ok with that. ❞
Hazel & Emilia
Elle ne l’a pas repoussée. Non, la belle inconnue est encore près d’Emilia, ses yeux lui renvoyant la passion dégagée par la brune. Les flammes qui ont inondé son corps doivent se transmettre par une sensualité débordante, une aura qui exprime ses intentions sans avoir besoin d’y mettre des mots. En lui prenant la main, les voilà qui se rapprochent, au plus grand plaisir de l’incitatrice de leur rencontre. Leur contact encore innocent de leur peau est suffisant pour leur faire oublier le monde extérieur.

Un peu plus loin, un homme les regarde, celui qui faisait de l’œil à Emilia avant qu’elle ne le pousse pour aller y retrouver celle qui lui fait perdre la tête. Dans n’importe quelle autre situation, c’est avec lui que la brune danserait, mais pas aujourd’hui. Non, les hommes sont rustres, gauches, maladroits et souvent peu délicats. Seul la délicatesse et douceur d’une femme peu étancher cette soif de proximité nouvelle chez la brunette. La raison, truc qui n’est normalement pas présent en grande quantité chez Emilia, semble avoir complètement disparu en ce moment. Elle n’est plus certaine que deux choses : qu’elle existe et que son être tout entier désir cette beauté qui se tient devant elle. Même si elle sait que ce désir n’est aucunement justifiable suite à ses antécédents de relations, elle ne souhaite pas se poser de question. Non, les questions iront à plus tard.

La distance qui les sépare rétrécit, la musique rythmée devient un bruit de fond. Emilia flotte, danse, elle se sent légère et déconnectée de la réalité. En fermant les yeux, elle ne sait plus très bien où elle se trouve, mais elle ne part pas complètement puisque la belle vient de poser une main sur sa hanche. Les voilà qui dansent lentement sur une musique de tamtam, ridicule. Elles ne font aucun sens pour ceux qui les regardent, mais en même temps, attirent-elles vraiment l’attention ? Sûrement. Elles s’en fichent.

Le temps passe rapidement ou très lentement, toute notion de celui-ci est complètement perdue. Peut-être que les jeunes femmes sont collées depuis quelques minutes ou quelques chansons, who knows, who cares ? Emilia relève la tête pour plonger son regard dans les yeux de son inconnue et là, c’est le déclic. Tant mieux pour elles, elles sont de la même grandeur. Pas de quoi se mettre sur la pointe des pieds comme avec un homme: avec elle, c’est comme si tout était naturel. Les projections sur la scène s’éteignent comme pour laisser aux deux protagonistes un moment d’intimité lorsque leurs lèvres se touchent pour la première fois. Au début timide, Lia prend plus d’assurance après quelques secondes. Non, elle ne va certainement pas se contenter d’un simple baiser innocent, en apparence chaste pour certains. Son corps brûle de découvrir celui de la femme qui se tient dans ses bras. Son bras passe autour du cou de sa belle et les voilà qui partagent un baiser qui n’a plus rien de timide. La musique recommence, ce qui a pour effet de faire sursauter Emilia, sentant que la scène rallumée lui vole un peu son moment. Elle veut passer du temps avec son inconnue, le fait que maintenant tout le monde peut les voir s’embrasser lui donne une impression désagréable de voyeurisme.

« Vient » finit-elle par dire à sa conquête après s’être séparée d’elle à contre cœur. Sa main toujours dans la sienne, Emilia se dirige maintenant vers le côté de la scène, ou ailleurs, histoire de reprendre son activité à l’abris des regards qui maintenant l’importunent.  

© Pando

_________________

Yes, no, maybe ?
She loves the smell of warm coffee, bloomed roses & new beginnings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t681-that-s-rough-buddy
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 648 messages, depuis le : 30/03/2016
© AVATAR : Shenae Grimes
PSEUDO : Aekokuro

Âge : 24 yo
Adresse : #27 Duke St, Ropewalks

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: I Can Be Somebody - Deorro
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: I lost my way | Emilia   Ven 1 Juil - 11:45


I lost my way
avec Emilia Lindley

Mes yeux, brûlants de désir pour elle, troublent ma mémoire. La mémoire de cet homme que j'ai rencontré il y a plusieurs semaines, dont son emprise me rendait esclave de lui. Et aujourd'hui, à cet instant précis, il n'existe plus. Son souvenir qui s'efface, qui s'écrase, face à cette brune qui me rend dingue. Qui me fait attendre. Qui joue de mon envie pour elle, jusqu'à ce que les projecteurs s'éteignent. Et je devine ses lèvres sur les miennes. Ma respiration, mon cœur, mon rythme dansant, mes pensées, mon monde, tout s'arrête. Mes sens se focalisent sur ce contact. Humide. Doux. Parfumé. Un contact innocent. Il me faut quelques secondes pour réaliser ce qu'il se passe. Ce n'est pas la première fois que j'embrasse une femme, par défis, par pari, mais c'est la première fois que le désir me transperce, de la tête au pied. Une onde de choc qui me bouleverse. La chaleur animée dans ma poitrine par toutes les boissons que j'ai pu ingurgiter ce soir se mêle au plaisir que je prends à savourer ses lèvres. Mes organes retrouvent leurs fonctions, doucement, quand la douceur de son geste atteint mon cou. Un frisson qui parcourt mon échine. Qui me débloque. Mes mains encadrent son visage, avec toute ma délicatesse possible, comme si elle pouvait se briser entre mes doigts. Je la maintiens, alors que j'engage un baiser plus indécent. Plus langoureux. Plus affamé.

Contact brisé par son sursaut. Moment interrompu par la lumière qui nous vise. Ma respiration accélérée. Mon cœur qui bat plus vite qu'à son habitude. Déboussolée. Je reste sur ma fin.

Sentiment de frustration. Sentiment d'inachèvement. Mes émotions balayées lorsqu'elle me conduit en dehors de la foule. En dehors de la scène. Sa voix presque inaudible que j'aimerais entendre encore. Sa voix que j'aimerais faire jouir. Putain, j'aimerais m'arracher les cheveux, faire fuir ces pensées que je n'ai jamais eues envers la gente féminine. Mais elle, je la suis aveuglément. Je pourrais la suivre jusqu'au bout du monde, là tout de suite. Faiblesse. Envoûtée. Transformée. Je ne suis plus moi. Je ne suis plus là. Je deviens une enveloppe charnelle qui à soif de sa peau, de son odeur, de ses lèvres L'embrasser. Encore. J'ai compris, être à l’abri des regards, être libre de nos envies.

Ce recoin sombre que nous atteignons dans la précipitation. Alors qu'elle me traine derrière elle, ma main qui ne décroche pas. D'un mouvement bref avec ma petite force, je la tourne face à moi, l'oblige à reculer contre le mur, et je n'attends pas des heures, des minutes, pour renouer le contact. Mes lèvres qui s'aimantent aux siennes. Mon bassin qui l'emprisonne. Mes doigts qui se perdent dans ses cheveux. Ma langue qui, doucement, part à la rencontre de la sienne. Je sens mon cœur s'affoler dans ma cage thoracique qui semble trop étroite. Ma respiration qui n'a plus de logique, entre deux baisers. Cette divinité, que je scrute du regard, après l'avoir dévorée. La fougue que je retiens, au plus profond de moi, entre en ébullition, mais je ne laisse rien paraître. Mon visage se rapproche du sien, une nouvelle fois, et mes lèvres voyagent sur sa joue, l'arrête de sa mâchoire joliment dessinée, son cou. Comment tu fais ... ? Qu'est ce que tu m'fais ... ? que je murmure à son oreille, dans un souffle chaud. Mon doigt qui, comme une plume, fait glisser sa bretelle le long de son épaule. Elle est si parfaite. Et mes baisers qui reprennent, chastement, dans son cou. Qui glissent le long de sa clavicule. Qui viennent se déposer sur sa peau à présent dénudée.

lumos maxima

_________________

Remember me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t292-hazel-enjoy-the-little-t
Contenu sponsorisé


▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


MessageSujet: Re: I lost my way | Emilia   

Revenir en haut Aller en bas
 
I lost my way | Emilia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L O V E (and other bullshit) :: CITY OF LIVERPOOL :: AFRICA OYE :: Scènes-
Sauter vers: