LES ANNONCES DU MOMENTINTRIGUE AFRICA OYETOMBOLA

Partagez | 
 

 ✘ half a heart without you (feat. Zery ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 733 messages, depuis le : 02/04/2016
© AVATAR : Harry Styles ©life burns
DC : Louis l'enfant kidnappé
PSEUDO : Life Burns/CeL

Âge : 22 ans
Adresse : #28, Leopold Rd, Kensington

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist:
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
0/0  (0/0)

MessageSujet: ✘ half a heart without you (feat. Zery ♥)   Dim 10 Juil - 17:17

half a heart without you #ZeryForget all we said that night, no it doesn't even matter, cause we both got split in two. If you could spare an hour or so, we'll go for lunch down by the river, we can really talk it through. [...] I miss everything we do, I'm half a heart without you ••• Tu voulais arranger les choses, tu n’as fait que les empirer. Tu t’en doutais, mais pas à ce point-là. Heureusement que tu as eu ce rendez-vous avec Tallulah pour les préparatifs de ce foutu mariage dont tu ne veux pas vraiment, mais que tu n’arrives pas à prendre la décision d’annuler, par fierté, par lâcheté, c’est un beau mélange des deux. Heureusement, parce que c’est elle qui t’a ouvert les yeux sur le fait que ton homme a compris de travers lors de votre dernière dispute. En fait, t’en conclus qu’il ne t’a probablement pas écouté jusqu’à la fin, le laissant penser ainsi que tu étais en train de le larguer, alors que c’est bien la dernière des choses que tu veux. Tu l’aimes ce mec, c’est indéniable et au fond de toi, tu sais aussi qu’il t’aime, même si vous ne vous l’êtes jamais dit officiellement. Pour ceux qui vous connaissent et qui sont au courant de votre relation, malgré le côté tumultueux de votre histoire, votre amour doit leur crever les yeux. Mais vous avez deux caractères forts, deux hommes trop fiers et c’est ce qui rend votre couple si explosif, mais peut-être est-ce aussi ce qui vous rend fort. Mais clairement, ça t’a fait un choc quand Tal t’a dit que pour lui, tu l’avais quitté, parce que pour toi, ce n’était pas le cas, parce que pour toi, t’étais certain qu’il avait compris que tu lui laissais la décision. C’est d’ailleurs pour cette raison que depuis ce moment, t’as pris sur toi pour ne pas aller le voir, pour ne pas l’appeler, ni même lui envoyer de message. Ce n’est pas l’envie qui t’a manqué, loin de là, c’était une torture de ne pas craquer de prendre de ses nouvelles. Mais pour une fois, tu t’es dit que t’allais faire les choses bien, même si le ton n’y était pas quand t’es parti, mais tu as décidé de lui laisser le temps dont il aura besoin pour décider si tu vaux la peine ou pas qu’il s’accroche à votre histoire. Tu espères profondément qu’il reviendra, mais tu ne lui en voudras pas s’il baisse les bras, ce ne sera que de ta faute, parce que tu n’auras pas été à la hauteur de ses sentiments.

Mais pour le coup, cette annonce t’a bouleversé, t’as pas envie qu’il pense ça, alors tant pis, tu vas déroger à ta promesse de lui laisser du temps, parce que clairement, vu ce qu’il croit, tu risques d’attendre encore longtemps et ça ne fera que conforter ce qu’il pense. Tu passes ta soirée, enfermé dans ta chambre, que tu as fermée à clé, pour être bien certain de ne pas être dérangé pas une de tes sœurs, et plus spécifiquement par Cassandre. Tu la passes, assis en tailleur sur ton lit, à écrire et effacer une bonne centaine de fois le message que tu vas envoyer à ton homme pour le convaincre de te rejoindre à votre motel habituel. Finalement, rien ne te convient, t’as constamment l’impression d’en faire soit trop, soit pas assez, alors tu laisses tomber et décides de laisser passer la nuit, elle te portera sûrement conseil. Au petit matin, alors que tu prends seul le petit déjeune, c’est le déclic que tu espérais la veille. – Notre motel, 18 h 30, je t’attendrais le temps qu’il faudra. Tu me manques. Ce n’est pas la grande déclaration d’amour, mais c’est du Cory et puis la fin de ton message devrait lui laisser comprendre que ce n’est pas fini. Tu n’as pas envie de t’éterniser en explications par message, si vous devez vous expliquer, tu préfères le faire en face à face. Il faut que tu lui dises qu’il a mal compris ton intention, que tu ne rompais pas avec lui, mais tu veux le faire en vrai, pas avec des mots sur un écran. Il n’y a plus qu’à espérer que ce simple message qui te ressemble et en même temps tellement différent des messages que tu envoies généralement, parce que tu n’écris que rarement ce genre de marque d’affection, suffira à donner l’envie à Ezekiel de venir voir pourquoi tu lui as envoyé ce message. Tu espères que ça suffira à éveiller sa curiosité et son besoin de te voir. Parce que tu te doutes qu’il n’a pas pu déjà complètement tourner la page de votre histoire après seulement quelques jours, c’était bien trop fort entre vous, pour passer aussi vite à autre chose, même pour toi, alors pour lui, encore moins.

Le message envoyé te fait monter le stress d’un cran tout le long de la journée, d’autant que tu ne reçois aucune réponse de sa part. En même temps, tu t’y attendais un peu, vu comment il t’a évité pendant plusieurs jours avant votre dispute, ajoutée à ça, qu’il croit actuellement que vous êtes séparés. Mais pas de réponse, ne veut pas dire qu’il ne viendra pas, t’y crois encore, et toi, quoi qu’il en soit, tu y seras. La journée est longue, trop longue. Tu as l’impression que les heures sont des secondes, comme si le temps avait ralenti sa course juste pour t’emmerder un peu plus. Ton travail pourtant, aujourd’hui, n’est pas plus pénible que les autres jours. C’est seulement que tu es impatient d’être au soir, de retrouver Ezekiel, de le prendre dans tes bras, de sentir son corps pressé contre le tien, ses lèvres posées sur les tiennes, tes mains jouant dans ses cheveux et caressant sa peau, sentir son souffle chaud brûler ta peau et tous ces autres petits détails qui te manque profondément, comme ses magnifiques yeux azur qui brillent quand il te regarde, sa voix si particulière que tu adores particulièrement, bref, lui tout entier. T’es pas vraiment à cent pour cent dans ce que tu fais, ce que plusieurs collègues ne manquent pas de te faire remarquer. Tu les envoies bouler comme seul toi sais le faire, et retournes à tes rêveries, t’imaginant les différents scénarios de la soirée, omettant le seul dont tu ne veux, son absence.

Dès que ta journée de travail est enfin terminée, tu fonces prendre le bus pour rejoindre la destination que tu as donnée dans ton message à Zeke et que tu connais par cœur. Tu ne passes pas par chez toi pour prendre une douche, hors de question de prendre le risque de te faire capoter ton plan par qui que ce soit de ta famille, ton paternel en tête de liste. Ce serait le pire des scénarios possibles, Ezekiel qui vient et toi qui n’es pas là, ça marquerait vraisemblablement la fin définitive de votre histoire. Alors tu as tout prévu, des vêtements de rechange et de quoi prendre ta douche sur place, comme ça, aucune chance de contretemps qui pourrait tout gâcher pour de bon. Tu arrives en avance sur l’heure que tu lui as donnée, ce qui est parfait pour te laisser le temps de prendre ta douche. L’eau chaude te fait un bien fou, c’est dingue comme ça peut détendre une bonne douche. Cependant, si l’envie d’en profiter un peu est très tentante, tu ne traines pas, tu ne veux pas manquer l’arrivée de celui qui te met dans cet état. Tu te sèches grossièrement et enfin un jean noir, troué aux genoux, comme souvent, un simple t-shirt blanc, qui laisse deviner tes tatouages en dessous, tu ne prends même pas la peine de sécher tes cheveux, l’air ambiant le fera pour toi. C’est pieds nus, que tu retournes dans la chambre, toujours pas Zeke, tu regardes l’heure, presque dix-huit heures trente. Tu te répètes dans un murmure comme une litanie « Pas de panique, il va arriver. Pas de panique, il va arriver. C’est pas fini, ça ne peut pas être fini. » Tu tournes en rond comme un lion en cage, regardant ta montre et la porte d’entrée toutes les dix secondes, comme si ça allait le faire arriver plus vite, peine perdue, ça ne change rien, hormis augmenter ta crainte qu’il ne vienne finalement pas. Pourtant, tu y crois encore. Tu lui as dit que tu attendrais le temps qu’il faudra, alors même si tu dois y passer la nuit, tu l’attendras, il viendra, il viendra, t’en es certain. Enfin la délivrance, ça frappe à la porte. Tu n’as jamais ressenti un soulagement pareil s’emparer de toi. Tu sautes sur la porte pour lui ouvrir, et sans rien dire, tu l’attires dans la pièce et refermes la porte derrière lui, donnant un coup de verrou pour être certain de ne pas être dérangé. « T’es venu. T’es vraiment venu. » Tu le serres dans tes bras. Pour une fois, t’as mis un peu de fierté au placard. Tu as besoin d’une accalmie dans votre couple, tu as de vous retrouver pour repartir au combat plus tard, plus sereins et plus forts. En tout cas, c’est ce que tu espères, c’est ce que tu attends. Dans l’euphorie du moment, tu te laisses emporter par ta joie de le voir, de te rendre compte qu’il tient encore suffisamment à toi pour être venu quand même et tu le plaques dos à la porte d’entrée, sans vraiment te rendre compte de ce que tu fais, pour prendre avec envie possession de ses lèvres qui t’ont tant manqué. Les mots, c’est pas ton fort, ça ne l’a jamais été et tu ne sais pas si le sera un jour, alors c’est ta façon à toi de lui faire comprendre à quel point son absence t’a fait mal, à quel point il t’a manqué.
© 2981 12289 0

_________________
you had me wrapped around your finger
Just one touch and I was a believer Every day it gets a little sweeter It’s getting better Keeps getting better all the time. They don’t know about the things we do They don’t know about the I love you’s They don’t know about the up all night’s They don’t know I've waited all my life Just to find a love that feels this right. They don't know about us.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t358-cory-tell-me-that-i-m-wr
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 82 messages, depuis le : 02/04/2016
© AVATAR : louis tomlinson ; anaëlle & tumblr.
DC : daisy.
PSEUDO : bloodstream/marion.

Âge : 24 ans.
Adresse : #26, Leopold Rd, Kensington.

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist:
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: ✘ half a heart without you (feat. Zery ♥)   Lun 11 Juil - 0:33

half a heart without you #ZeryForget all we said that night, no it doesn't even matter, cause we both got split in two. If you could spare an hour or so, we'll go for lunch down by the river, we can really talk it through. [...] I miss everything we do, I'm half a heart without you ••• Tu restes planté devant le message que tu as reçu ce matin. Tu n’arrives pas à croire ce que tu as sous les yeux. Le message te semble tellement surréaliste que t’as vérifié une bonne vingtaine de fois qu’il s’agissait bien de Cory et pas de quelqu’un d’autre. T’arrives pas à l’imaginer te mettre ce petit mot doux à la fin de son sms. Ce n’est tellement pas lui de mettre des mots sur ce qu’il ressent. Enfin, tu peux parler tu es comme lui. Tu ne dis jamais ce que tu ressens ou alors en de très rares occasions, comme avec ta sœur quand le sujet de ton couple, qui n’en est plus un maintenant, a été abordé. Quand t’as enfin assimilé le fait que c’est bien de ton ex que provient ces quelques mots, tu te poses cette question : Pourquoi ? Vous êtes censés ne plus être en couple, alors pourquoi t’envoie-t-il ça ? Tu n’y comprends rien. C’est pourtant bien lui qui t’a planté alors pourquoi ? T’as beau cherché une explication, tu ne la trouves pas. Il n’est pas prêt à s’assumer, tu le sais parce que t’as eu quelques nouvelles par Tallulah et il est toujours en train de préparer leur mariage. Alors qu’est-ce qu’il te veut ? T’aimerais croire que c’est pour te dire qu’il va tout annuler, que tout va repartir sur des bonnes bases. Seulement, tu ne peux pas te résoudre à y croire. Il n’y a pas plus lâche que Morgan junior. Jamais il ne tiendra tête à son père et même pas pour toi. Tu soupires alors que tu ranges ton téléphone dans ta proche. Tu ne réponds pas. Tu ne veux pas répondre, le temps de faire le tri dans tes pensées. Tu ne sais pas quoi penser de ce message et encore moins de la fin. Normalement, on ne dit pas ce genre de chose à son ex. Peut-être qu’il est bourré ? Oui c’est sûrement ça. Il a dû trop boire et envoyer ce message. Tu ne trouves que cette explication plausible vu que les autres ne te semblent absolument pas réalisable. L’idée même que ce soit vrai ne te traverse pas l’esprit. Pourquoi le serait-ce alors qu’il t’a laissé tomber ? Tu te prends la tête dans les mains et gueules un bon coup pour décharger toute ta frustration. Pourquoi faut-il qu’il t’envoie ce message maintenant ? Pourquoi alors qu’il t’a laissé comme une merde chez toi alors que t’aurais aimé que pour une fois il porte ses couilles et te dise ce qu’il ressent pour toi une bonne fois pour toute. Tu sais que c’est de la mauvaise fois parce que tu pourrais toi aussi lui dire ce que tu as sur le cœur. Cependant, ta fierté t’en empêche et puis tu penses en avoir assez fait pour lui montrer même si les mots n’ont pas dépassé la barrière de tes lèvres. Rah tu détestes cette situation. Tu décides donc de ne plus penser à tout ça jusqu’à l’heure fatidique.

Aujourd’hui, tu ne travailles pas alors tu te mets à faire le ménage en grand chez vous. T’es pas du genre à le faire. D’ordinaire, tu laisses Alexe s’occuper de tout ça. Mais aujourd’hui, elle travaille ainsi que tous tes frères et sœurs. Enfin, Ulrich ne travaille pas vraiment, il aide de temps en temps dans le voisinage mais glande plus souvent avec ses potes qu’autre chose. Tu ne lui en veux pas. Il a le temps avant de commencer à se soucier des difficultés financières de la famille. En tout cas, t’es le seul à la main et tu entreprends de ranger la chambre que tu partages avec tes frères. T’essaies de toucher un minimum de leurs affaires pour ne pas te prendre de réflexion mais tu fais quand même le ménage en grand. Une fois que c’est fini, tu te rends dans la chambre de Alexe pour ramasser le linge sale, ainsi que dans celle de Joelynn pour faire la même chose. Une fois le linge sale de tout le monde dans les mains tu descends pour faire une machine. Puis tu t’actives dans la cuisine, la salle à manger ainsi que la salle de bain et les toilettes. Après deux bonnes heures, tu as tout fini et tu es fier de toi. Alexe va être super contente quand elle va rentrer ce soir et qu’elle n’aura plus rien à faire. T’espère que ça lui conviendra, même si tu sais qu’il ne devrait pas y avoir de soucis. Si pendant deux heures, tu as eu l’esprit occupé par le ménage, maintenant qu’il est fait, ton esprit vagabonde à nouveau vers Cory et son message. Tu ne sais pas si tu vas te rendre au point de rendez-vous. Bien sûr que tu brûles d’envie d’y aller, pour le voir, le sentir contre toi, l’embrasser et ne plus jamais le laisser partir. Cependant, tu n’arrives pas à te défaire de ce sentiment qui t’opprime la poitrine. Est-ce que tu tiens assez à lui pour souffrir à nouveau comme ça ? Pire que tout, est-ce que tu l’aimes assez ? Tu sais que tu l’aimes, tu sais que cet homme est celui avec qui tu veux finir ta vie, t’en as même parlé à Joe. Seulement, tu ne veux plus souffrir, tu ne veux plus vivre caché et pire que tout, tu ne veux pas être le second choix. Etre l’amant d’un homme marié, pouvoir simplement le voir que de temps en temps ça te tuera à petit feu. C’était déjà le cas avant que vous ne soyez plus ensemble. Vous vous voyiez de temps en temps et ça te convenait. Ça te convenait parce que tu savais que tu étais le seul. Alors que là non ce ne sera pas le cas. Et puis, tu auras toujours peur que Cory se rende compte qu’il est mieux avec Tal qu’avec toi. Tu crois que c’est ce qui te fait le plus peur par rapport à ce mariage. Rien que pour ça, tu aurais voulu marquer au fer rouge Cory, si vous étiez encore ensemble, ce qui n’est plus le cas.

Les heures passent alors que t’essaies tant bien que mal de ne plus penser à tout ça. T’es toujours en train de te demander si ça vaut la peine d’y aller à trente minutes du rendez-vous. C’est ta curiosité et aussi ton envie de le voir qui l’emporte sur tout le reste et tu sautes dans le premier bus que tu trouves pour te rendre là-bas. Sur le chemin, tu envoies un sms à ta famille pour leur dire de ne pas s’inquiéter et que tu ne vas peut-être pas rentrer cette nuit. Tu n’expliques pas la raison. T’as pas envie qu’ils te prennent la tête avec Cory et la connerie que t’es sûrement en train de faire. Mais cet homme, tu ne peux pas le sortir de ta tête. Tu l’as dans la peau et ne pas le voir, ou le sentir contre toi est une véritable torture. Et puis soyons franc, tu veux aussi connaitre la raison de ce message. T’arrives devant le motel à seulement quelques minutes de l’heure prévue. Tu ne sais pas pourquoi mais tu stresses comme si c’était votre premier rendez-vous clandestin. Tu vas directement devant la chambre et au moment de frapper, tu restes bloqué. Est-ce vraiment une bonne idée de le faire ? Est-ce que tu ne vas pas le regretter après coup ? Tu n’en sais strictement rien. Tout ce que tu sais c’est que tu vas le regretter si tu n’entres pas. Prenant ton courage à deux mains, tu cognes à la porte de la chambre. Tu n’as même pas le temps de faire le troisième coups que la porte s’ouvre sur Cory qui semble sauter de joie. Tu fronces les sourcils. Pourquoi est-il content de te voir ? Il t’a largué non ? Tu ne comprends pas ce qui se passe et tu le laisses te faire entrer dans la pièce et verrouiller la porte avec empressement. Il ne semble pas croire que tu es vraiment devant ses yeux parce qu’il répète deux fois la même phrase. T’as pas le temps de répondre qu’il t’a déjà pris dans ses bras. Tes yeux s’agrandissent sous l’effet de la surprise. Non mais qu’est-ce qu’il lui prend ? Tu comprends de moins en moins ce qui se passe. Encore une fois, tu ne peux rien dire alors qu’il te plaque contre la porte avant de t’embrasser comme si tu étais son oxygène. Cette sensation te fait oublier tout autour de toi et tu t’accroches à lui comme si tu voulais carrément ne faire qu’un avec lui. Tes mains viennent automatiquement se placer sur le corps de Cory : une derrière sa nuque jouant avec ses longs cheveux mouillés que tu aimes tant et l’autre attrapant son t-shirt blanc et le serrant dans sa paume. Tu profites du moment répondant à son baiser. Ça t’a manqué de le sentir contre toi de cette façon. Ça t’a manqué d’être l’objet de son désir. Ça t’a manqué d’être simplement Ezekiel Freeman, le mec amoureux de Cory Morgan sans rien d’autre au tour pour interférer.

Seulement toute bonne chose à une fin, c’est bien connu. Tu le repousses alors quand tu reprends tes esprits. Tu ne veux pas te perdre dans cette étreinte, pas avant de comprendre ce qui se passe. T’arrives à t’échapper de ses bras et tu viens t’asseoir sur le lit en te prenant la tête dans tes mains pour reprendre ton souffle mais aussi pour rassembler tes pensées. C’est fou ce qu’il peut t’embrouiller quand il t’embrasse avec tant de fougue. Il avale tout sur son passage et ne laisse derrière lui que ton corps en lambeaux. Après quelques secondes, tu relèves la tête prêt à avoir une discussion avec lui. « Pourquoi Cory ? » Ta voix est calme et posée, mais on peut clairement entendre la lueur d’espoir qu’il a rallumé dans ton cœur en t’enlaçant de la sorte. Tu lui en veux de l’avoir rallumé. Tu lui en veux de s’être comporté comme ça, mais tu t’en veux encore plus de réagir à son corps, à ses caresses. En quelques jours, tu n’as pas pu l’oublier, mais voilà tu es en colère contre toi d’être si faible par rapport à lui. « Pourquoi tu m’as fait venir ? Pourquoi ce message ? » Tu secoues la tête parce que tu ne comprends rien de ce qui se passe et que t’aimerais bien comprendre. « T’es quand même celui qui m’a planté comme une merde ! » Tu essaies de ne pas être trop dur dans tes mots, mais t’as pas oublié l’humiliation d’avoir été jeté comme une vieille chaussette. Sur le coup, t’as été triste, t’as même pleuré chose que tu n’as pas faite depuis des années, puis la colère avait tout remplacé. « Si c’est simplement parce que t’as pas trouvé quelqu’un qui te satisfait sexuellement et que t’as besoin d’un vide-couilles, c’est pas la peine… J’suis pas là pour ça… » Tu voudrais rajouter que tu voudrais qu’il te dise ses sentiments, que s’il te donne encore de l’espoir tu risques de rester accrocher à lui et que donc, il ne devrait pas le faire. Tu restes cependant muet attendant qu’il te réponde, même si ce qu’il a à dire ne te plaira sûrement pas.
© 2981 12289 0

_________________

everybody wants you

how many nights does it take to count the stars, that's the time it would take to fix my heart. oh, baby, i was there for you. all i ever wanted was the truth. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
✘ half a heart without you (feat. Zery ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Zimbabwe Issues Half-Billion Dollar Bill
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L O V E (and other bullshit) :: CITY OF LIVERPOOL :: WATERFRONT-
Sauter vers: