LES ANNONCES DU MOMENTINTRIGUE AFRICA OYETOMBOLA

1 résultat trouvé pour ambidextre

AuteurMessage
Tag ambidextre sur L O V E (and other bullshit) 1457356542-nonewpetitSujet: (mirko) in love with the mess
Mirko Komorowski

Réponses: 19
Vues: 879

Rechercher dans: Validés   Tag ambidextre sur L O V E (and other bullshit) EmptySujet: (mirko) in love with the mess    Tag ambidextre sur L O V E (and other bullshit) EmptyMer 13 Avr - 20:19
MIROSLAV "Mirko"KOMOROWSKI
▸ SEBASTIAN STAN / EVERYDAY LOSERS
▶️ Prénomsmiroslav. ton second prénom est celui de ton grand-père paternel, que tu n'as jamais connu, zlatan.
▶️ Nomkomorowski, ça annonce la couleur. un étranger.
▶️ Surnomsmirko, bien que ce soit assez rapidement devenu ton prénom usuel.
▶️ Âge ⁞ trente ans.
▶️ Date de naissance ⁞ : 21.03.1986.
▶️ Lieu de naissance ⁞ : zagreb (croatie).
▶️ Profession ⁞ designer automobile.
▶️ Etudes ⁞ scientifiques, puis ingénieur et art.

▶️ Etat civil ⁞ célibataire, même si une certaine danseuse te trotte encore dans la tête.
▶️ Orientation sexuelle ⁞ hétérosexuel
 
❤️ Ton premier baiser : dix ans, mais c'était pas très très sérieux.
❤️ Ton premier amour : le vrai ? Mila, mon ex-fiancée.
❤️ Ta première fois : à 17 ans avec la voisine, et ouais.
❤️ Ta première déception amoureuse : la première vraie déception date d'un peu plus d'un an, lorsque que ma fiancée m'a largué. mais comme je l'y ai un peu poussée, c'est de ma faute. encore.
❤️ Ton premier râteau : à l’école maternelle, pas malin d'être amoureux de la même gamine que tous les autres.


Ta première cuite : lors d'une soirée vers quinze-seize ans.
Ta première clope : il y a quinze ans, un truc comme ça.
Ta première prise de drogue : jamais, à moins que j'ai trop plané pour m'en souvenir.
Ta première discussion avec des policiers : la fois où, à peine majeur, je suis allé chercher mon cousin au poste pour trouble sur la voie publique et insulte à agent.
 
❤️ Ton dernier baiser : Rory.
❤️ Ton dernier amour : Rory, je crois. surement. c'est con.
❤️ Ta dernière fois : Rory, il y a trois mois.
❤️ Ta dernière déception amoureuse : étant plutôt celui qui fait capoter les relations, on va dire que je me suis déçu tout seul il y a peu avec Rory. pour ma défense, je pensais sincèrement que j'allais mourir.
❤️ Ton dernier râteau : à l'école maternelle, après ça j'ai la fierté de vous dire que jamais on ne m'a recalé.


Ta dernière cuite : ne buvant plus à cause de mes problèmes de reins, sans doute il y a un an ou deux. avec ma fiancée, sans doute, mais disons que comme il s'agissait d'une cuite j'me souviens pas trop.
Ta dernière clope : il y a quinze ans, c'était un essai.
Ta dernière prise de drogue : les médocs antirejet de greffe comptent ? sinon jamais.
Ta dernière discussion avec des policiers : il y a quelques jours quand j'ai dépassé les limitations de vitesse. oupsi.
 

heaven and hell were words to me

le téléphone sonne à plusieurs reprises, tu finis par l'attraper à tâtons et décroches sur un grognement supposé ressembler à un allô. la voix de ta mère se fait entendre, elle parle croate et à une vitesse absolument incroyable. elle crie, en plus de ça. tu écartes ton téléphone de ton oreille jusqu'à ce qu'elle ait fini. « merci pour le réveil brutal. j'ai rien compris, il se passe quoi ? » rien compris, ou rien écouté. « cesse de marmonner et de râler, rabat-joie. il se passe seulement que je prends de tes nouvelles. » tu peux parfaitement visualiser le sourire qui étire malgré tout ses lèvres en cet instant. tu demeures grognon, après tout elle t'a réveillé. « mmh, on s'est vus y'a... deux semaines. » un silence. tu en profites pour fermer les yeux un instant, souhaitant plus que tout te rendormir. « c'était il y a trois mois Mirko. » tu perçois une certaine inquiétude dans sa voix. tu te redresses finalement dans ton lit. « ouais, trois mois. c'est pareil, rien n'a changé depuis. t'as qu'à me parler de toi, ça se passe comment à zagreb ? » tes parents sont venus comme pour te supporter lorsque tu t'es fait opérer (ou plutôt parce que ta mère avait piqué une crise pour que ton père accepte, elle qui voulait absolument être avec son bébé le jour où sa survie se jouerait) et tu n'as depuis pas vraiment compté les jours. ni vu le temps passer. trois mois, il faut croire que tu es vraiment occupé pour ne pas les avoir vu filer. « zagreb est toujours zagreb, ton père et moi sommes toujours aussi vieux et j'ai toujours autant l'impression que tu ne m'aimes plus. » tu ricanes, secouant la tête pour toi-même. « c'est absurde maman, tu sais que je vous aime tout les deux. tu m'as réveillé, c'est tout. et puis c'est pas ce que j'ai demandé, tu m'as rien appris. » « toi non plus. et j'ai posé la question en premier. » levant les yeux au ciel, tu finis par céder: « oookay, je te raconte quoi alors ? la greffe ça va, mon frère le grand sauveur s'est tiré, je bosse beaucoup... c'est tout. » tout cela te semble sans intérêt. ta vie actuelle te semble sans intérêt. « il est parti ? » tu te mords la lèvre, embêté. elle va se sentir coupable. « ouais. il avait besoin de changer d'air, je suppose. il reviendra peut-être. » tu minimises, sachant pour ta part pertinemment qu'il ne reviendra pas. « c'est moi, il n'a pas aimé me rencontrer... » ton frère, demi-frère, a été abandonné par votre mère des années avant ta naissance. tu n'as appris son existence qu'une fois diagnostiqué pour ta dégénérescence rénale. il était l'une de tes rares chances, ta mère a lâché la bombe. si tu lui en as voulu, tu as fini par accepter le fait qu'elle n'a pas eu d'autre choix, et qu'elle n'a ensuite pas voulu perturber sa vie. toi, tu l'as fait. tu as débarqué dans la vie d'un frère inconnu, et il t'a sauvé la vie. « non, c'est moi. j'ai chamboulé son existence. il a fait une bonne action en me donnant un rein, mais je ne suis rien pour lui, on se connait pas. »

« et... ? » tu soupires suffisamment fort pour qu'elle comprenne que le sujet ne te plait pas. du tout. « han Mirko allez, ça fait un an depuis Mila, il a bien dû se passer quelque chose ! » Mila t'a quitté il y a, pour être précis, un an, quatre mois et quelques jours. tu ne comptes pas, mais tu le sais. elle est partie, te balançant sa bague au visage après que tu l'aies quasiment poussée vers la sortie. « c'est pas ça, elle a eu raison de partir. j'ai été exécrable quand j'ai appris ma maladie, je lui parlais plus, je bossais tout le temps. et quand on parlait, j'étais méchant. on a vécu cinq ans ensemble, c'était très bien, c'est fini. » « donc il s'est passé quelque chose depuis qu'on t'a laissé ?  » tu soupires à nouveau, imperceptiblement. « non. avant... » tu prends le temps de réfléchir un instant, à Rory et toi. bref comme histoire, mais tu crois que tu l'aimais (aimes ?) et tu trouves ça tellement con. « c'est une danseuse, je l'ai rencontrée à l’hôpital parce que sa soeur est malade. bref, on a dîné ensemble, au nouvel an. mais comme j'avais pas vraiment confiance en mes chances de survie tu vois... » tu parles avec un détachement feint auquel elle ne croit probablement pas. « tu as recommencé. » tu fais mine de ne pas comprendre. « tu t'es éloigné de ta danseuse parce que tu ne voulais pas la faire souffrir si tu mourrais. comme avec Mila. » tu ne réponds pas, et vous demeurez tout deux muets un moment. jusqu'à ce qu'elle te demande si tu comptes l'appeler. « qui ? » « Mirko, suis un peu. la danseuse ! » tu te contentes de dire à ta mère que tu as à faire, et tu raccroches.
HORS-JEU | vespertine, ou nawal de mon prénom ⁞ belgium ⁞ inventé ⁞ lof lof Tag ambidextre sur L O V E (and other bullshit) 3440844346

Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: