LES ANNONCES DU MOMENTINTRIGUE AFRICA OYETOMBOLA

1 résultat trouvé pour influence

AuteurMessage
Tag influence sur L O V E (and other bullshit) 1457356542-nonewpetitSujet: so used to be used.
Miles Ambroise

Réponses: 6
Vues: 614

Rechercher dans: Validés   Tag influence sur L O V E (and other bullshit) EmptySujet: so used to be used.    Tag influence sur L O V E (and other bullshit) EmptyMer 23 Mar - 23:15
MILESAMBROISE
▸ BENJAMIN EIDEM / LONE RANGERS
▶️ Prénoms ⁞ miles archibald.
▶️ Nom ⁞ ambroise.
▶️ Surnoms ⁞ aucun, miles c'est bien trop court.
▶️ Âge ⁞ vingt-sept.
▶️ Date de naissance ⁞ trois avril.
▶️ Lieu de naissance ⁞ liverpool.
▶️ Profession ⁞ prochain héritier de la grande chaine d'hôtellerie de luxe de papa. pour le moment, il l'assiste, apprend le métier. vogue un peu, à droite, à gauche. pas besoin de réellement travailler, en vérité.
▶️ Etudes ⁞ diplômé de la prestigieuse business school de liverpool.

▶️ Etat civil ⁞ seul pour le moment. tout du moins, jusqu'à ce que ses parents décident de s'en mêler une nouvelle fois et lui présentent une jolie fille riche et de bonne famille. ça sauve les apparences.
▶️ Orientation sexuelle ⁞ les femmes, encore et toujours.
 
❤️ Ton premier baiser : une petite blonde en primaire. deux heures plus tard il réitérait l'expérience avec une brune.
❤️ Ton premier amour : au collège. à vrai dire, il n'a pas réellement de souvenirs de ce qu'il a pu ressentir pour cette fille. probablement que c'était peut-être ça l'amour. il n'en ait pas certain cependant, se demande même s'il a vraiment ressenti ce genre de choses au moins une fois dans sa courte vie. les filles, il éprouve de l'intérêt pour elles tout au plus. se lasse assez vite.
❤️ Ta première fois : au collège, avec cette fille qu'il a peut-être aimé. mais si c'est vraiment ça l'amour, alors ça n'a pas réellement d'intérêt d'aimer.
❤️ Ta première déception amoureuse : il n'en a pas vécu. en fait, il n'a jamais été vraiment affecté quand une fille le laissait, accompagné du speech habituel. déjà que ça ne lui arrive pas souvent d'être largué. peut-être était-il affecté pendant un ou deux jours. le minimum syndical. parce qu'il se retrouvait seul. et puis il oubliait un peu trop rapidement.
❤️ Ton premier râteau : cette fille au lycée qui a su l'allumer sans pour autant aller jusqu'au bout. elle l'a planté sans un mot de plus. premier coup dans sa fierté à cause d'une pauvre fille.  


Ta première cuite : quatorze ans, avec ses potes de l'époque.
Ta première clope : treize ans. il en a craché la moitié de ses poumons.
Ta première prise de drogue : à seize ans, il commençait le joint. à dix huit, sa première ligne. aujourd'hui, il n'y touche pas. sauver les apparences familiales avant tout. garder la surface lisse.
Ta première discussion avec des policiers : dix-huit ans, miles et l'ivresse. il a joué des poings sur les joues d'un type qui emmerdait une de ses potes. il lui a finalement cassé le nez. ses parents se sont correctement arrangés pour qu'aucune photo ne paraissent, et que la plainte soit retirée, que son casier soit vierge. bref, aucune trace de l'incident.
 
❤️ Ton dernier baiser : hier soir, avec cette fille rencontrée il y a quelques jours, en soirée.
❤️ Ton dernier amour : le restaurant français de la semaine dernière.
❤️ Ta dernière fois : la veille.
❤️ Ta dernière déception amoureuse :  aucune.
❤️ Ton dernier râteau : sur cette plage, à six ans.


Ta dernière cuite : il y a deux semaines. miles il n'aime pas savoir qu'il perd le contrôle. il boit plus vraiment à outrance et il sait s'arrêter quand il faut. il y a deux semaines, la soirée est partie un peu trop vite et il s'est de nouveau fait prendre au dépourvu par sa descente.  
Ta dernière clope : ce matin, après le réveil.
Ta dernière prise de drogue : dernier joint la semaine dernière avant de s'endormir pour tenter d'apaiser le tumulte de ses pensées.
Ta dernière discussion avec des policiers : trop longtemps pour qu'il s'en souvienne. si plus jeune il était difficile à cadrer, depuis quelques années il a compris l'importance de protéger sa famille des scandales.
 

◄ miles a été conditionné pour rentrer dans le moule, sans que rien ne déborde. pour conserver cette image familiale lisse, juste, influente et sans histoire juteuse à cacher ou à découvrir. une éducation stricte pour apprendre à protéger les siens quoi qu’il advienne. mais jeune, miles avait du mal à ne pas sortir des sentiers battus, contenir son impulsivité, son besoin de vouloir vivre. bon nombre de fois ses géniteurs ont dû rattraper ses erreurs et effacer les preuves d’une jeunesse turbulente qu’il a consumé. + à l’âge de dix-neuf ans, une jeune femme est tombée enceinte de miles. paniqué par l’ampleur que prenaient les évènements, il a finalement confié son problème à sa mère qui lui promit de tout régler rapidement. jamais plus miles n’entendit parler d’elle et jamais plus sa mère n’en toucha mot. elle l’empêcha d’en parler autour de lui et le pria de se taire sur cette grossesse. il la soupçonne de l’avoir forcé à avorter ou à quitter le pays mais à vrai dire, il ne souhaite plus penser à tout cela. la lâcheté d’un gamin. + au fil du temps et des évènements (et du martelage incessant de ses parents)  il a su prendre en maturité et comprendre l’importance de garder sa famille en sécurité. l’importance de ne rien montrer autre que ces sourires éclatants et ces costumes immaculés au cours des galas et soirées mondaines. il sait pertinemment ce que les ambroise font. les magouilles du père en affaires, la mère prête à tout pour sauver les apparences, probablement tout aussi prête à vendre un de ses enfants pour garder la face. les arrangements parfois passés avec la police. miles, il sait tout cela. mais conditionné à se taire, à protéger ses sœurs et ses parents, il n’en tient pas rigueur et ne s’en trouve pas choqué ou encore prêt à s’opposer à sa famille. il baigne dans cet environnement depuis l’enfance. il en connaît les rouages. lui ne serait probablement pas prêt à en user mais pour l'instant, il se contente de fermer les yeux. + parfois, cette vie lui pèse. cette discrétion à outrance, les faux-semblants. faire attention à tout. aux filles qu'ils regardent, à ce qu'il porte à ses lèvres. il se tait, mais son esprit bouillonne. il se pose mille questions de ce que seraient les choses si tout avait été différent. si sa famille n’avait pas été aussi influente, aussi riche. mais il n’est tout simplement pas prêt à faire entendre cette voix pour le moment. parce que sa vie n’a jamais été réellement chamboulée pour qu'il finisse par exploser. + persuadés qu’aimer est une faiblesse, les ambroise ont une vision beaucoup trop intéressée de ce qu’est l’amour. depuis qu’il est jeune, ses parents n’ont de cesse de lui présenter des filles comme il faut, bien éduquées et de très bonnes familles. parce qu’on ne mélange pas les torchons et les serviettes. miles a vécu avec cette idée en tête pendant des années. que l’amour lui causera un tort considérable. mais à vrai dire, il n’a jamais été vraiment dérangé qu’on lui impose certaines filles. la plupart du temps, elles étaient sympa à regarder, sans avis, à sourire à tout. à accepter tout. en dehors des soirées mondaines et de quelques sorties non-officielles, il n’avait pas à se préoccuper d’elles. alors ça lui convenait. et on lui foutait la paix sur ces autres fréquentations féminines en parallèle tant qu'il se débrouillait pour rester dans l'ombre. + vivre dans un milieu fortuné présentent de bons côtés et facilitent beaucoup l’accès à l’art en général. il est ainsi souvent amené à côtoyer des artistes, à assister à des concerts ou une pièce théâtre et à s’intéresser à la peinture ou la photographie par exemple. c’est un milieu qu’il affectionne, bien loin de la rationalité du monde des affaires de son père.


caractère.
calme, loquace, réfléchi, joueur, intelligent. il sait tirer profit de toute situation mais n’a pourtant pas hérité de la mesquinerie à outrance et des talents certains de magouilles de son arbre généalogique. nonchalant, borné, mauvais perdant, lunatique. souriant et agréable pendant une seconde, il peut complètement se fermer la suivante. miles déteste perdre le contrôle des choses qui l’entourent auquel cas, il est fort possible qu’il perde totalement son calme et ait quelques difficultés à prendre sur lui. l'ardeur de sa jeunesse impulsive refait alors surface. dès qu'il veut quelque chose, il n'abandonnera pas avant d'être certain qu'il aura tout fait pour l'obtenir. utilise l’ironie en masse jusqu’au sarcasme. quand il commence à vous connaître, il sait toucher où ça fait mal la plupart du temps, quand il éprouve le besoin de se protéger. gendre idéal en surface, il contrôle finement et intelligemment son image. beaucoup moins idéal, quand on gratte un peu. il se dit et se sent indépendant mais il n’empêche qu’il est encore sous la coupe de parents peu prêts à laisser partir leurs enfants vers un avenir qu’ils n’auraient pas déjà tracé. miles est assez sociable, il aime se savoir entouré.


random.
assez éclectique dans ses choix musicaux. aime autant écouter les rolling stones, les doors, les beatles, que du frank sinatra ou de l’électro et de la house voire même du rap. il adore la cuisine française. il est pourtant très mauvais cuisinier. y a forcément un truc qui crame entre ses mains. la livraison de nourriture, c’est probablement la meilleure invention de sa vie. préfère de loin une bonne bière plutôt qu’un verre de vin. consommations de clopes et de caféine beaucoup trop importantes. parle italien sans réellement savoir à quoi cela peut lui servir. et quelques phrases en français tout au plus. conduire longtemps ne le dérange pas, il aime ça, avoir les mains sur le volant. il a eu la chance de pouvoir beaucoup voyager.  



HORS-JEU | flightless bird, manon. ⁞ france. ⁞ pré-lien famille. ⁞ love.  Tag influence sur L O V E (and other bullshit) 2128290131  

Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: