LES ANNONCES DU MOMENTINTRIGUE AFRICA OYETOMBOLA

Partagez | 
 

 (Mirky) all i want is you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 58 messages, depuis le : 13/04/2016
© AVATAR : Scarlett Johansson (schyzophrenic)
DC : nope.
PSEUDO : Padawan

Âge : 24 ans

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: Bang my head - David Guetta (ft Sia)
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
0/0  (0/0)

MessageSujet: (Mirky) all i want is you   Ven 24 Juin - 18:50

ALL I WANT
is you
Une semaine. Je suis partie depuis une semaine pour accompagner Adam. En effet, la première de son ballet avait eu lieu hier et il était normal que je sois là. Puisque j’étais celle qui aurait dû danser avec lui. Donc j’avais dû prendre la grande robe, mon chien aussi et une grosse valise. Plus grosse que moi et pourtant, je suis enceinte. Oui, enceinte jusqu’au cou si bien que je n’avais plus le droit de prendre l’avion. Donc j’avais pris le train. C’était folklorique et une fois à Londres, pendant qu’il travaillait, j’avais fait plein de shopping. Des vêtements pour ma petite princesse, des trucs pour Mirko aussi. Ah oui, Mirko. Depuis trois mois, il essaye –n’oublions pas que c’est un glaçon- d’être adorable et romantique. Bon certes, j’ai refusé quinze fois d’emménager avec lui parce que je ne me sentais pas prête mais il était gentil et patient. Et il évitait scrupuleusement Adam. Normal tu me diras. Donc me voilà, enceinte, macquée et je repartais de Londres après avoir souhaité bon courage à mon meilleur ami. Comme j’étais en arrêt des suites de ma grossesse, je vivais avec mon salaire de danseuse bien que je ne dansais plus. Je donnai des cours quand même. Pour ne pas rester à rien faire. Hyperactivité bonjour.

Assise dans le train et Filou sur les genoux, je lisais un livre lorsque je le sentis. Plop. Un coup dans le ventre. Nous étions partis juste avant mon départ à la seconde échographie. La petite se développait bien, elle était en bonne santé. Parents contents. Bien que nous cherchions toujours pour le prénom. De toute façon, je ne lui donnerai pas le choix. Mais bon, j’étais à six mois de grossesse et j’avais du mal à marcher. Mes pieds avaient enflés et ne parlons pas de ma poitrine. Je posai alors le livre –sur la grossesse- sur la tablette prévu à cet effet. « C’est toi qui bouges ma princesse, chuchotai-je à mon bébé. » Plop. Comme si elle avait compris que je lui parlai. Elle bougeait. Oh mon dieu, elle bougeait. Je regardai ma montre. J’arrivai dans quinze minutes et Filou me regardait avec son air de cocker triste. Donc pendant les quinze minutes restantes, je fis mon rituel. Rien à carrer d’être dans un train. Je sortis mon casque et mon iPod pour coller le casque sur mon ventre rebondi et mettre Casse-Noisette. Ça calme les bébés à ce qu’il parait.


Quinze minutes plus tard, le train entra en gare et je m’étais assoupie. Le chien tira sur la laisse, ce qui me réveilla et je me levai pour attraper ma valise. Bien sûr, personne ne m’aide hein. Ça serait trop beau. Bande de connards. Je suis enceinte. Paye ton excuse. Je descendis du train en faisant attention à ne pas tomber lorsqu’on me bouscula. Je manquai de tomber avant de me retourner vers le gars. « Tu peux pas faire attention pauvre connard, hurlai-je, je suis enceinte. » Le gars se confond en excuses et je le fusille du regard pour le voir. Mon amoureux. Le chien aussi l’a reconnu si bien qu’il manque de m’arracher le bras. Je fonds alors sur lui pour lâcher ma valise et le prendre dans mes bras. Grand coup de pied dans le ventre. « Tu l’as senti ? Je crois que papa a manqué à sa fille. » Je l’embrasse doucement. Slave. Donc glaçons. Puis, j’attrape sa main pour la poser sur mon ventre. « Parle-lui tu verras elle va te répondre. »


_________________

Et comprendre que, peut-être, aimer est autre chose. C'est se sentir léger et libre. C'est savoir qu'on ne prétend pas au coeur de l'autre, il ne nous est pas dû, on n'y a pas droit par contrat. Il faut le mériter chaque jour. Et le lui dire à lui. Et comprendre en écoutant ses réponses qu'il faut peut-être tout changer. Il faut partir pour retrouver la voie.©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 46 messages, depuis le : 13/04/2016
© AVATAR : seb stan ♡ (CryingToYourHeart)
DC : don't panic, no not yet
PSEUDO : vespertine (nawal).

Âge : trentenaire.
Adresse : city centre, westmorland dr, #35

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: nick cave, red right hand
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: (Mirky) all i want is you   Lun 27 Juin - 19:44


ALL I WANT IS YOU
don't let me down



l'échographie représentant ta fille trône sur le réfrigérateur, tu passes devant tous les jours. tu ne peux pas la rater, et tu t'arrêtes devant à chacun de tes passages. cela te semble encore assez irréel. en particulier car rory et toi n'avez pas une relation conventionnelle. elle a refusé plusieurs fois de vivre avec toi, tu dois visiblement encore faire tes preuves. mais vous allez avoir un bébé, et tu n'as pas l'intention d'en vivre séparé. en partie car tu ne veux pas que ta fille grandisse en pensant qu'adam est son père. oui, mine de rien le fait d'être papa est important pour toi. tu l'as appris il y a trois mois, tu n'y crois pas encore pleinement, et tu n'es certainement pas prêt. tu n'y avais même jamais pensé avant d'être devant le fait: tu vas avoir un bébé. tandis que ta mère a toujours eu de grands projets à ce niveau-là, elle voulait des petits-enfants et tu es son seul enfant -du moins, le seul avec lequel elle ait une relation puisque ton demi-frère ne souhaite pas entendre parler d'elle.
la semaine fut un peu longue pour toi, comme si tu t'attendais à ce qu'elle ne revienne pas. pourtant, tu l'attends présentement sur le quai de la gare, sachant pertinemment que rory descendra du prochain train. vous ne vous le dites pas vraiment, encore une fois votre relation n'est pas des plus habituelles, mais vous vous aimez. à votre façon, dirons-nous. tu l'aperçois avant qu'elle ne te voie. en même temps, comment rater une femme enceinte précédée de son chien énorme... tandis que tu restes discret, comme toujours. remarquant qu'il y a plus de peur que de mal lorsqu'elle se fait bousculer, tu esquisses un sourire face à sa réaction: tu la reconnais bien là. que ce soit à cause de toi ou de parfaits inconnus, elle reste rarement calme. tu t'avances un peu, elle te remarque. filou aussi, et il tire violemment sur sa laisse pour tenter de te rejoindre. tu fais la moitié du chemin, évitant ainsi à rory de trop courir. vous vous enlacez et... « tu l’as senti ? je crois que papa a manqué à sa fille. » évidemment, tu l'as senti. tu souris, baissant les yeux sur son ventre. elle t'embrasse, et tu restes comme toujours un peu trop stoïque mais c'est ce qui te caractérise, elle ne te changera pas. tu la laisses poser ta main sur son ventre, la regardant avec un air un peu perdu. « et je... je lui dis quoi ? » cela lui suffit apparemment: elle donne un nouveau coup de pied. surpris, tu retires ta main avant de rire doucement, regardant rory en arborant un air à la fois surpris et ravi.
© ACIDBRAIN

_________________
+I was lying to you+
but you're not someone I can hold. I was lying to you baby when I said my love grew cold. but my love's not going anywhere, oh my love's not going anywhere.  (wyatt, attention).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t534-mirko-in-love-with-the-m
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 58 messages, depuis le : 13/04/2016
© AVATAR : Scarlett Johansson (schyzophrenic)
DC : nope.
PSEUDO : Padawan

Âge : 24 ans

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: Bang my head - David Guetta (ft Sia)
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: (Mirky) all i want is you   Ven 1 Juil - 18:06

ALL I WANT
is you
Une semaine loin de mon petit croate, ça me semblait une éternité. Mais bon, on avait été séparés pendant trois mois donc je pense qu’on pouvait bien le rester une semaine. Bien sûr, il n’avait pas tellement apprécié mon départ. Logique, je porte son enfant. Il avait été ravi que je quitte mon travail mais pas que je reste loin de lui. Je ne me sentais pas prête à quitter mon appartement. Jusqu’à maintenant du moins. Avant qu’il ne me fasse un sale coup, je l’avais invité à rester chez moi avant de vendre ma maison pour emménager avec mon meilleur ami. Maintenant, j’étais celle qui ne voulait pas m’engager. Alors que nous allions avoir un bébé. Stupide que je suis. Je soupirai avant descendre du train pour me faire bousculer. Les hommes n’ont aucun respect pour les femmes enceintes. Je lui hurle dessus avant que Filou ne remarque mon amoureux dans un coin. On dirait un croque-mort. Je m’approche pour l’enlacer après avoir déposée ma valise et déposer un chaste baiser sur ses lèvres. Bien sûr, il a des difficultés à me le rendre mais je commence à avoir l’habitude de son comportement de frigidaire. Je ne peux m’empêcher de faire une remarque tout de même. « J’espère que tu seras un peu plus chaleureux avec notre fille. » Je passe une main sur son visage mal rasé. « J’aime bien. Ça te donne un petit air viril. » Je me mets de nouveau sur la pointe des pieds pour l’embrasser tandis que ma fille, enfin notre fille, semble se réjouir dans la présence de son père.

La main sur mon ventre, je l’encourageai à lui parler. Comme d’habitude, il est un peu hésitant. Je lève les yeux au ciel tandis que la petite répond à la voix de son père. « Tu vois, elle te reconnait déjà. T’auras qu’à lui parler en croate. Je pense qu’elle sera bilingue de toute façon. » C’est vrai que pour un homme comme lui, trop rationnel, un bébé ne pouvait pas comprendre le langage de son père. Je lui indique la valise pour l’inviter à la prendre tandis que je garde le chien. De ma main vacante, je la glisse dans la sienne –bah les pattes ladies- pour commencer à marcher. « Dis-moi… » Je me mords la lèvre inférieure avant de passer la main dans ma nuque. J’avais relevé mes cheveux car j’avais trop chaud. « Tu veux bien me reposer la question que tu me poses régulièrement depuis trois mois ? Il se pourrait que je dise oui, cette fois-ci. » Je parlais bien entendu à l’idée de venir habiter chez lui. Je le regarde à la dérobée en espérant que mon oui allait le montrer un peu plus enthousiaste qu’à l’heure actuelle. « Je n’ai pas envie de rester loin de mon petit glaçon préféré. »



_________________

Et comprendre que, peut-être, aimer est autre chose. C'est se sentir léger et libre. C'est savoir qu'on ne prétend pas au coeur de l'autre, il ne nous est pas dû, on n'y a pas droit par contrat. Il faut le mériter chaque jour. Et le lui dire à lui. Et comprendre en écoutant ses réponses qu'il faut peut-être tout changer. Il faut partir pour retrouver la voie.©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HABITANT DE LIVERPOOL
avatar

: 46 messages, depuis le : 13/04/2016
© AVATAR : seb stan ♡ (CryingToYourHeart)
DC : don't panic, no not yet
PSEUDO : vespertine (nawal).

Âge : trentenaire.
Adresse : city centre, westmorland dr, #35

▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


Feuille de personnage
Playlist: nick cave, red right hand
Répertoire des liens:
Foi en l'amour:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: (Mirky) all i want is you   Dim 3 Juil - 16:15



ALL I WANT IS YOU

don't let me down





c'est tout à fait nouveau pour toi, et tu rames. ta mère t'a dit et répété d'en parler avec ton père mais tu refuses catégoriquement d'en arriver là. ce n'est qu'un bébé, tu n'as besoin ni de bouquins débiles ni d'une profonde conversation père-fils. d'autant qu'avec ton géniteur, vous ne parlez jamais beaucoup. tu n'as pas souvenir de plus de trois conversations sérieuses en trente ans, et c'est sans doute la raison pour laquelle vous vous entendez bien. entente cordiale, dirons-nous. tu ne sais même pas comment il a réagi à l'annonce de ta paternité. contrairement à son épouse, il est du genre inexpressif. un peu comme toi. d'accord, vraiment comme toi. tout comme rory et toi êtes relativement opposés, ivana et andrej komorowski le sont. et leur couple fonctionne depuis une trentaine d'années, tu ne t'en fais pas trop pour le tien. tu ne tardes d'ailleurs pas à apercevoir la moitié de ce couple, avec son ventre proéminent (était-il si gros il y a une semaine ?), son chien et son côté immanquable puisqu'il semblerait qu'à chaque fois que tu la vois, quelque chose l'énerve. c'est souvent toi, tu peux te féliciter cette fois de n'avoir encore rien fait. les hormones, pour le coup c'est aussi difficile à gérer pour elle que pour toi. une fois à ta hauteur, elle t'embrasse. tu ne lui rends pas son baiser avec autant de chaleur, mais c'est presque un signe distinctif chez toi, tu n'es pas chaleureux. cependant, tu lui souris, amusé par sa remarque. « notre fille sera déjà pas mal couvée par sa mère, mais j'essayerais. » elle remarque ta barbe -disons que tu n'as pas pris le soin de te raser sachant que tu n'es pas beaucoup sorti de chez toi. « parce que je ne suis pas viril d'habitude ? » votre second baiser est interrompu par un coup de pied de votre fille (à qui il faudrait trouver un prénom).
ta main se pose sur le ventre de rory, hésitante. parler au bébé. parler au bébé qui se trouve dans son ventre. et puis quoi encore... en plus tout le monde vous regarde. c'est un concept abstrait pour toi, qu'elle réagisse à la voix de rory est encore plus ou moins normal, mais à la tienne cela le devient moins. oui, tu es trop rationnel. pourtant, il te suffit d'une phrase pour qu'elle donne un nouveau coup. « je ne suis pas persuadé que parler croate lui serve à quoi que ce soit. à faire plaisir à ma mère, peut-être. » tu ramasses la valise de rory et la laisse prendre ta main, la guidant en direction de la voiture. sa voix t'arrache à tes pensées. la sentant hésitante, tu tournes la tête dans sa direction, affichant une expression interrogative, mais elle ne te regarde pas, l'air presque préoccupée, et vous continuez de marcher. tu attends la suite en balançant doucement vos mains d'avant en arrière. sa question te fait t'arrêter, un peu au milieu du chemin. tu penches légèrement la tête en la regardant, surpris par ce changement. cela fait tout de même trois mois que tu te manges des nons à toutes les sauces. tu voulais qu'elle vive avec toi, que vous formiez la famille que vous allez être. non, à répétition, cela ne t'a pas vraiment découragé. tôt ou tard, un revirement de situation était obligatoire: tu n'as pas l'intention de partager ta fille entre deux maisons. « eh bien, rory powells, veux-tu vivre avec moi ? » tu lui souris.
© ACIDBRAIN

_________________
+I was lying to you+
but you're not someone I can hold. I was lying to you baby when I said my love grew cold. but my love's not going anywhere, oh my love's not going anywhere.  (wyatt, attention).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovebullshit.forumactif.org/t534-mirko-in-love-with-the-m
Contenu sponsorisé


▶ FEUILLE DE PERSONNAGE


MessageSujet: Re: (Mirky) all i want is you   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Mirky) all i want is you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L O V E (and other bullshit) :: CITY OF LIVERPOOL :: CITY CENTRE-
Sauter vers: