LES ANNONCES DU MOMENTINTRIGUE AFRICA OYETOMBOLA

2 résultats trouvés pour dragueur

AuteurMessage
Tag dragueur sur L O V E (and other bullshit) 1457356542-nonewpetitSujet: life is a drink, and love's a drug (ezra) (délai 15/04)
Ezrael Hogg

Réponses: 27
Vues: 1006

Rechercher dans: Validés   Tag dragueur sur L O V E (and other bullshit) EmptySujet: life is a drink, and love's a drug (ezra) (délai 15/04)    Tag dragueur sur L O V E (and other bullshit) EmptyJeu 7 Avr - 15:09
EZRAELHOGG
▸ DAVID DUCHOVNY / FUCK-UPS
Prénomsezrael william. son prénom est inspiré de ezra, un prénom hébreux. d'après ce qu'on lui a dit, c'est sa mère qui a décidé de le modifier de la sorte. un père ukrainien juif qui a grandit aux états-unis et qui a changé son nom pour mieux s'intégrer. tout le monde le déformait dans tous les sens. sa mère était une femme originaire d'irlande ayant quitté son pays pour ses études. un sacré mélange. l'impression de n'appartenir à aucun endroit, de n'être nulle part à sa place.
Nomhogg. il n'est pas rare que les gens s'adressent à lui en l'appelant par son nom de famille. il s'en fout, pour lui ce nom ne représente rien, sauf peut-être un père absent de sa vie.
Surnomsezra. il est d'ailleurs rare qu'on l'appelle différemment. en général, quand les gens utilisent son prénom en entier lorsqu'il ont quelque chose à lui reprocher (c'est à dire souvent en fait).
Âgequarante-cinq ans. l'approche de la cinquantaine lui donne la nausée. il se torche la gueule lorsqu'il y pense pour oublier qu'il n'est qu'un gros bouffon qui n'a rien fait de sa vie et qui approche le demi-siècle. On peut dire qu'il le vit assez mal.
Date de naissance ⁞ il est né un jour d'été, le dix-huit juillet mille neuf cent soixante et onze.
Lieu de naissance ⁞ né à new-york, la ville de son cœur, celle qui ne cesse de l'inspirer, de l'appeler. ce n'est pas qu'il est triste d'être ici, mais sa ville lui manque affreusement.
Profession ⁞ il aime se considérer comme un artiste, mais pour être honnête, il essaye juste d'être bon dans quelque chose. ses rêves d'adolescent se sont écroulés lorsqu'il s'est rendu compte qu'être musicien n'était pas aussi simple qu'il le pensait. disons qu'il gribouille des poèmes par-ci par-là, il dessine de temps en temps, et il se produit dans les bars, la gratte à la main, lorsqu'il en a l'occasion. c'est un musicien dans la galère qui ne perd pas espoir dirons-nous.
Etudes ⁞ il a essayé l'université, mais s'est vite rendu compte que cela ne le mènerait pas où il le voulait. il a fait ça pour satisfaire sa mère, c'est tout. il a tout de même un master en littérature anglaise. certes, il ne lui servira sans doute jamais à rien, mais il n'en est pas peu fier.
Etat civilséparé de la mère de sa fille depuis un peu plus d'un an maintenant après de longues années de relation. il a tout foiré, elle l'a insulté, fait ses affaires et claqué la porte. il n'était pas ce qu'elle attendait, il n'a rien vu venir, ça lui a atterri dans la gueule comme ça. le problème, c'est qu'il n'a toujours pas tourné la page et tente encore et encore de la récupérer. sauf qu'en face de l'avocat richissime qu'elle a trouvé pour le remplacé, il se sent un peu comme de la merde. donc célibataire pour le moment.
Orientation sexuellehétérosexuel dans tous les coins de son corps et de son âme. ce sont bien les longues chevelures, les parfums fruités, les longues jambes et les silhouettes féminines et élancées qui font chavirer son pauvre cœur. il est assez faible devant la gente féminine.
 
Ton premier baiser : je devais avoir une douzaine d'années. ça ne devait pas être terrible, je ne m'en souviens pas vraiment. je ne me souviens même plus de la fille, ni du reste.
Ton premier amour : liv. la seule et l'unique. on se dit toujours que ce n'est qu'un coup d'un soir pour s'amuser, que l'amour c'est des foutaises, que ça n'existe pas comme les licornes, puis ça t'arrive. tu n'as pas eu le coup de foudre pour elle, mais au fur et à mesure que tu apprenais à la connaître, tu commençais enfin à comprendre de quoi parlaient ces romans à la con lorsqu'ils évoquaient l'âme sœur. ça n'a pas forcément bien commencé pourtant : tu es rentré dans sa voiture par maladresse. elle a commencé à t'insulter de tous les noms en criant que ça te coûterait cher. tu n'arrives toujours pas à saisir comment ton humour douteux et tes blagues pourries l'ont poussé à accepter de boire un verre avec toi. depuis, tu ne la lâches plus.
Ta première fois : pas forcément un bon souvenir. je me demande d'ailleurs sincèrement s'il existe des gens qui se souviennent de leur première fois comme un évènement positif. de la maladresse, de la sueur, des crampes, de la gêne, rien de très chouette. je devais avoir seize ans, c'était à l'arrière de ma voiture. rien de romantique. j'ai honte rien que d'y repenser. quoi que non en fait, c'est plutôt drôle.
Ta première déception amoureuse : ma rupture avec liv. c'est la seule à t'avoir brisé le cœur. je l'ai aimé pendant plus de dix ans, je l'aime encore. apparemment, je ne suis pas ce qu'elle veut réellement dans sa vie, je suis un blaireau. elle voulait la maison, la famille, le mariage. ce dont rêve toutes les femmes, du moins je crois. j'ai été tellement préoccupé par moi-même que je ne voyais même pas que je fonçais dans le mur. un trou du cul, voilà ce que je suis. et maintenant, elle est officiellement en couple avec ce coincé du cul d'avocat de mes deux.
Ton premier râteau : aussi étonnant que cela puisse paraître, c'était y a une quinzaine de jours. une femme mariée qui a repoussé mes avances. je comprends pas, j'aurais rien dit, ça aurait été notre secret.


Ta première cuite : j'avais invité quelques amis à la maison un soir. on a vidé le bar de mon père. je ris rien que d'y repenser. il était tellement furieux. la pire gueule de bois de mon existence. ça aurait dû me vacciner, mais c'est tout le contraire. première cuite à treize ans, papa aurait dû être fier que son fils marche dans ses pas.
Ta première clope : depuis que ma grande sœur m'a fait essayé. je devais avoir une quinzaine d'années. elle qui voulait m'en dégoûter.
Ta première prise de drogue : à dix-huit ans, lors d'un concert avec des amis. depuis, il lui arrive de fumer un joint de temps en temps, mais il ne touche plus trop à ces conneries depuis que sa fille est née.
Ta première discussion avec des policiers : à dix-sept ans, pour exhibitionnisme. j'avais un peu trop bu. connerie de gamin.
 
Ton dernier baiser : hier soir après une sortie au bar. je me souviens encore de ce vide que j'ai ressenti quand elle est partie après s'être rhabillée. je vis assez mal la solitude, même si j'ai du mal à l'avouer.
Ton dernier amour : toujours la même. liv, toujours et encore elle. ses longs cheveux blonds, son parfum à la lavande, son rire ridicule.
Ta dernière fois : hier soir aussi, après ma sortie au bar.
Ta dernière déception amoureuse : liv.
Ton dernier râteau : aucun souvenir.


Ta dernière cuite : y a deux mois quand mon paternel est décédé. tellement de choses que j'aurais dû lui dire. non pas que j'ai été triste, c'était plus comme une délivrance. le poids qui m'oppressait, qui m'étouffait, depuis ma naissance, s'était soudainement envolé. ça se fête, je me suis dit.
Ta dernière clope : y a cinq minutes.
Ta dernière prise de drogue : je n'y ai pas touché depuis des mois. la dernière fois, ça devait être avec milos, ton ami de toujours. j'en avais vraiment besoin de soir-là.
Ta dernière discussion avec des policiers : y a trois semaines pour bagarre dans un bar. c'est liv qui a payé ma caution, enfin, plutôt son connard de copain.
 


en vrac.
il fume comme un pompier, au moins un paquet par jour + il est un véritable désastre aux fourneaux + c'est un fan de rock, de jazz et de blues. il est assez curieux en ce qui concerne la musique et ne jamais non pour découvrir d'autres horizons + il a une peur bleue des insectes, en particulier des araignées + il a plusieurs tatouages + il aime un peu trop la boisson ce que déteste son ex, Liv + il joue du piano, de la guitare, un peu de batterie à l'occasion. il est rare de l'entendre pousser la chansonnette mais ça lui arrive + c'est un attrape-emmerdes. il se croit même maudit parfois, dès qu'une catastrophe ou une connerie doit arriver, ça lui tombe sur le coin de la gueule + il a une fille de seize ans qui compte plus que tout pour lui. il a réussi à négocier avec son ex pour l'avoir trois jours dans la semaine + il est toujours amoureux de son ex, la mère de sa fille. leur relation a toujours été compliquée, mais il est bien déterminé à vouloir la récupérer + il est le seul représentant du sexe fort d'une fratrie de quatre enfants. il est très proche de ses sœurs + il a quitté new-york lorsqu'il avait douze ans. ses parents ont divorcé et il est parti en angleterre, à liverpool avec sa mère. il l'a assez mal vécu au début + il fait une petite crise d'approche de la cinquantaine : il fait un peu trop la fête, dépense un peu trop d'argent. il a du mal à accepter son âge et le fait que les choses changent + il a une chienne, blue, qu'il a acheté pour sa fille, il y a de ça six ans + on dit souvent que c'est sa fille qui le garde et pas le contraire.
HORS-JEU | maëlle ⁞ france ⁞ inventé ⁞ je vous kiffe déjà les enfants !

Tag dragueur sur L O V E (and other bullshit) 1457356542-nonewpetitSujet: my dear queen.
Oswyn Gale

Réponses: 15
Vues: 380

Rechercher dans: Validés   Tag dragueur sur L O V E (and other bullshit) EmptySujet: my dear queen.    Tag dragueur sur L O V E (and other bullshit) EmptyLun 4 Avr - 22:46
OSWYNGALE
▸ CHARLIE WINZAR / LONE RANGERS

▶️ Prénomsoswyn parce que maman me voulait un prénom unique. graeme parce qu'elle voulait finalement tout d'unique. i am unique.
▶️ Nomgale, le nom du paternel. rien à dire.
▶️ Surnomswyni le plus souvent. même si les surnoms sont infinis et souvent personnels.
▶️ Âgevingt-cinq ans. le bel âge, l'âge mature. le quart de siècle. cinq au carré. tant de beauté.
▶️ Date de naissance ⁞ douze mars dix-neuf cent quatre vingt onze.
▶️ Lieu de naissance ⁞ à liverpool, comme à peu près des milliers d'enfants dans les années 90.
▶️ Profession ⁞ c'est là que ça se complique. polyvalent, ce devrait être un emploi à part entière. sans déconner, je les enchaine. un soir c'est videur dans un club de la ville, malgré mon petit gabarit. disons que j'aide à taper quand il faut taper. parfois, je me dis vendeur au centre commercial. dans plusieurs magasins, je suis passé. et puis récemment, j'ai décroché mon BEESAN. ça été dur. je suis fier de m'appeler MNS (maître-nageur sauveteur, hell yeah.)
▶️ Etudes ⁞ c'était pas gagné. j'ai jamais été très scolaire, alors les études, c'était impossible. mais après plus de deux ans de galère, BEESAN is mine.
▶️ Etat civilinexistant.
▶️ Orientation sexuellel'un ou l'autre, ça dépend de mon humeur et surtout de mes envies.
 
❤️ Ton premier baiser : sans doute une de ses filles de l'école quand j'étais petit. aussi beau que j'étais, j'avais toujours un groupe de filles à mes côtés.
❤️ Ton premier amour : ma reine. sinon pas certain que ça compte vraiment, mais peut-être cette petite brune rencontré au collège. si je l'aimais ? je ne saurais trop dire, on va dire que ce n'était pas désagréable.
❤️ Ta première fois : cette petite brune, la même.
❤️ Ta première déception amoureuse : ma reine. j'étais anéanti.
❤️ Ton premier râteau : ce grand blond au visage angélique. j'ai voulu l'embrasser après une soirée bien arrosée. résultat ? son poing dans ma gueule. ma gueule en sang. le nez cassé. à l'hôpital. jamais revu.


Ta première cuite : à quinze ans, tard ouais. une cuite monumentale. finir à l'hôpital en état de déshydratation (check).
Ta première clope : à treize ans celle-là. comme un besoin de me ruiner les poumons, après avoir ruiné son visage.
Ta première prise de drogue : je n'y touche pas. pas encore.
Ta première discussion avec des policiers : après la cuite. sévèrement réprimandé. le truc inutile.
 
❤️ Ton dernier baiser : ce brun barbu. sauvage, bestial, sans aucun romantisme à vomir.
❤️ Ton dernier amour : ma reine, je me répète. que voulez-vous que j'y fasse ?
❤️ Ta dernière fois : avec ce brun ténébreux. barbu. le pied.
❤️ Ta dernière déception amoureuse : ma reine. elle est unique. il n'y a de place pour personne d'autre à l'intérieur.
❤️ Ton dernier râteau : cette rousse incendiaire sur qui je n'aurais pas craché. elle n'a pas mâché ses mots, frustrant mon égo.


Ta dernière cuite : le week-end dernier, au pied d'un des bars de la ville.
Ta dernière clope : il y a cinq minutes.
Ta dernière prise de drogue : pas encore.
Ta dernière discussion avec des policiers : le mois dernier après une altercation dans la rue. rien d'intéressant.
 

Since I was a child, I've always wanted to be a hero. Some kind of hero that help people, made them happy. Always wanted to be a good son. Always wanted to be the great one that my mom will constantly be proud. Quickly I changed my mind. Hard life, hard childhood wasn't for our family. Me and my brother had been just two little men who were fighting for our parents love. I mean, I wasn't tender with him. He’s younger than me. He’s twenty years old now. And I've always wanted to be the only one in the family. I've always thought that one child in a family was enough. When he came to birth, my whole world collapsed. No girls in the family, only my mom. She was gorgeous, I called her my queen because to me, she was everything. My father ? Such an asshole. Always cheated on her, never can watch him without punching him in the face. She never said anything, she constantly wanted to look strong. In front us, in front him and everyone else. She was my lovely and strong queen. She died in a car accident. It was the beginning of the end of my life. The young boy inside me died with her. I never really managed to get over it. Continue to hate him for what he said to her. Always criticize even on his deathbed. This accident was his fault. No matter what people say, this is how i see it. Leaving home was a deliverance. Me away from this monster, all those memories, an inevitable need.


fume comme un pompier ■ déteste le rhum ■ gros buveur (téquila et scotch à gogo) ■ ne parle plus à son père depuis l'accident ■ s'énerve facilement ■ amoureux des enfants ■ digne de confiance ■ il n'a qu'une seule parole, il tient toujours ses promesses ■ prétend ne pas vouloir d'attaches, mais ce dont il rêve, c'est d'une relation fusionnelle ■ fana de pancakes au petit déjeuner, accompagnés de confiture le plus souvent ■ certains diront qu'il est atteint du complexe d’œdipe, aimer sa mère comme un fou, haïr son père pour ce qu'il leur a fait ■ il a déjà frappé son père, plusieurs fois après de longues disputes, pour protéger celle qui l'avait mis au monde ■ il sait nager depuis qu'il est haut comme trois pommes ■ la natation, c'est son échappatoire ■ même si au début, son avenir professionnel était mal engagé, il a redressé la barre et succombé à sa passion ■ il refuse de parler de ses souffrances, préférant aller hurler sous l'eau ■ il a le permis depuis quatre ans et est propriétaire d'une petite voiture, même si il n'est pas fou de joie à l'idée de prendre le volant ■ il utilise plus souvent ses pieds pour se déplacer. 
HORS-JEU ⁞ INK PANTHERS™️ (andréa) ⁞ France ⁞ Inventé ⁞  Tag dragueur sur L O V E (and other bullshit) 2238743702  

Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: